Huawei : les États-Unis assouplissent enfin les sanctions contre le groupe chinois

 

Huawei profite d'un assouplissement des sanctions américaines à son encontre. Entre novembre 2020 et avril 2021, les États-Unis ont accordé des milliards de dollars de licences au groupe chinois. Grâce aux 113 licences d'exportation concédées par l'administration Biden, des fournisseurs américains ont pu commercer avec Huawei. 

 Huawei
Crédit : Flickr

En mai 2019, le gouvernement de Donald Trump a placé Huawei sur liste noire. Un décret promulgué par l'ancien président empêche le constructeur d'utiliser des technologies américaines. Les fournisseurs américains qui souhaitent malgré tout travailler avec Huawei doivent déposer une demande de licence.

Les fournisseurs devaient d'abord prouver au gouvernement que les technologies vendues à Huawei ne mettront pas en péril la nation. Dans un premier temps, les États-Unis ont systématiquement refusé toutes les demandes de licence, prétextant des craintes pour la sécurité nationale.

Huawei profite d'un assouplissement des sanctions depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche

D'après les informations de nos confrères de Reuters, la situation a changé depuis novembre dernier. Entre novembre 2020 et avril 2021, les Etat-Unis ont accordé 113 licences d'exportation à des fournisseurs souhaitant vendre des technologies à Huawei. Les produits approuvés ont une valeur de 61 milliards de dollars, note le média.

Lors de cette période, 69 % des demandes d'expédition à Huawei ont été approuvées par Washington. 80 des 113 licences accordées ne concernaient pas de marchandises sensibles, avance Reuters. Notez que toutes les licences approuvées n'ont pas donné lieu à des expéditions. Certaines firmes ont obtenu une autorisation, valable pendant 4 ans, sans s'en servir jusqu'à maintenant.

Cet assouplissement n'a pas été bien accueilli par certains sénateurs partisans de la politique de Donald Trump à l'encontre de la Chine. Le sénateur républicain Marco Rubio estime notamment que “ce n'est qu'un autre exemple du fait que le président Biden ne prend pas au sérieux la menace économique et sécuritaire posée par le Parti communiste chinois”. Le républicain précise : “il est clairement dans notre intérêt national d'accroître la transparence et l'examen public sur la façon dont notre nation transfère sa technologie à un adversaire”.

Depuis son arrivée au pouvoir, Joe Biden a refusé de lever les sanctions mises en place par son prédécesseur, malgré les supplications de Huawei et de ses partenaires. Néanmoins, il semble que les sanctions soient appliquées avec moins de sévérité qu'à l'époque de Trump.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !