Huawei développait une enceinte connectée avec Google Assistant avant le décret Trump

 

Huawei aurait abandonné un projet d'enceinte connectée sous Google Assistant sur lequel il travaillait avec la firme de Mountain View. Le lancement était prévu début septembre 2019 lors de l'IFA de Berlin, mais les sanctions américaines contre le groupe chinois aurait changé la donne. 

google home

Huawei était sur le point de présenter une nouvelle enceinte connectée sous Google Assistant avant d'être visé par des sanctions américains dans le cadre de la guerre commerciale que se livrent la Chine et les États-Unis, révèle The Information. Le constructeur avait pour objectif de lancer le produit à l'occasion de l'IFA 2019 qui se tient à Berlin du 6 au 11 septembre.

Huawei et Google collaboraient sur une enceinte connectée, le lancement était prévu pour l'IFA 2019

Mais le projet est désormais avorté. La marge de manœuvre de la marque est fortement réduite, autant en ce qui concerne les relations qu'elle peut avoir avec Google qu'avec les distributeurs qui auraient pu commercialiser l'appareil sur le marché américain. Nous n'avons pas de détails sur le hardware ou les fonctionnalités de l'enceinte connectée : on sait seulement qu'elle était en préparation depuis environ un an.

Lire aussi : Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Il est en tout cas intéressant de constater que Huawei et Google s'étaient beaucoup rapprochés les mois précédent le décret Trump. En plus de ce projet de smart speaker sous Assistant, le Huawei Mate 20 Pro a rejoint le programme bêta Android 10 Q, une première pour un smartphone de la marque. Reste à savoir si le projet d'enceinte connectée est simplement suspendu ou alors complètement abandonné. Alors que Huawei est soupçonné d'être proche des autorités chinoises et d'espionnage, il est vrai que le contexte est vraiment mauvais pour lancer une enceinte connectée. Une erreur commise par Facebook qui a lancé son enceinte connectée Portal quelques mois après le scandale Cambridge Analytica. Google, Amazon et Apple sont aussi régulièrement épinglés sur leur exploitation des données traitées par Assistant, Alexa et Siri.

Source : The Information



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !