Huawei compte lancer la 6G en 2030

 

Huawei vient d'annoncer en marge d'une conférence dédié aux analyste à Shenzhen (Chine) son intention de lancer la technologie 6G à l'horizon 2030. Un papier blanc sera prochainement publié pour détailler les caractéristiques de cette nouvelle génération de réseaux sans fil. La technologie devrait notamment exploiter des bandes de fréquences de l'ordre du térahertz, contre jusqu'à la centaine de gigahertz, en théorie, pour la technologie 5G. 

Huawei 6G
Crédits : Unsplash

Vous trouvez le déploiement de la 5G trop lent ? Une partie de l'industrie est déjà en train de plancher sur la prochaine génération de réseaux mobiles, dite “6G”. Le quotidien CGTN rapporte notamment les propos de l'un des responsables de Huawei, Xu Zhijun, lors d'une conférence organisé en Shenzhen dédiée aux analystes qui suivent les efforts technologiques de la firme. Huawei a ainsi annoncé vouloir lancer les premiers équipements d'infrastructure, et donc les premiers réseaux 6G à l'horizon 2030.

La firme a également prévu de publier un livre blanc pour détailler le cahier des charges de la technologie et son fonctionnement. Huawei semble vouloir obtenir avec la 6G le même leadership que la firme avait atteint avec la technologie 5G. Au début du déploiement des réseaux 5G Huawei avait une nette avance technologique sur les fabricants d'équipement réseau concurrents. Les sanctions américaines et leurs conséquences dans les marchés alliés sont néanmoins passées par là.

Lire également : 6G – l'Europe demande à Nokia et Ericsson de concevoir le successeur de la 5G

Le 6G de Huawei arrivera à l'horizon 2030

Les technologies 5G Huawei se sont retrouvées exclues des réseaux de nombreux pays parce qu'elles sont soupçonnées de comporter des backdoors, ou a minima des dispositifs qui faciliteraient l'espionnage par les services de renseignements chinois. Des allégations qui n'ont jusqu'ici, on le souligne, pas été prouvées. Néanmoins, parce qu'ils revêtent une forte dimension de sécurité nationale, les réseaux mobiles étrangers, notamment en Europe et aux Etats-Unis semblent de plus en plus difficiles à atteindre pour les firmes chinoises.

Ce qui n'empêchera pas Huawei d'afficher une fois encore une expertise technologique sur le sujet qui sera sans doute, au moment du déploiement de ces réseaux, très utile si ce n'est indispensable. En en parlant dès aujourd'hui, Huawei montre en tout cas sa détermination à être le premier à proposer des solutions autour de cette technologie. Pour l'heure, les contours de la 6G restent néanmoins assez évanescents.

La technologie 5G doit déboucher sur des réseaux plus stables et rapides, surtout dans les lieux publics à forte affluence – lorsqu'elle sera totalement déployée, et que suffisamment d'usagers disposeront de terminaux compatibles pour profiter de ses bénéfices. La 6G devrait quant à elle provoquer un changement de magnitude côté débits ; ces derniers promettent d'être 50 fois plus élevés, permettant de délivrer de nouveaux usages encore inédits.

Elle devrait pour cela exploiter des bandes de fréquences de l'ordre du térahertz, à comparer avec la centaine de gigahertz théoriques qu'utiliseront les antennes 5G mmWave lorsque ce réseau sera disponible, on espère avant 2030. Bien sûr Huawei ne sera pas la seule firme sur le coup. Côté Etats-Unis, Trump avait déjà demandé aux leader de l'industrie de plancher sur la 6G “dès que possible”.  A peu près au même moment, en Corée, LG avait annoncé l'ouverture d'un centre de recherche dédié.

Tandis que Samsung a promis l'année dernière de lancer la 6G dès 2028 soit deux ans avant l'horizon que vient d'annoncer Huawei. En Chine, le gouvernement accompagne également les ambitions de Huawei. Le pays a notamment lancé son premier “satellite 6G” pour mener une série de tests.

Source : CGTN



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !