Les smartphones Huawei commencent à être refusés par certaines boutiques qui les acceptaient jusqu’ici dans le cadre d’offres de reprise. Des utilisateurs philippins et singapouriens tentent en effet de se séparer de leur smartphone, inquiets de la perte de licence Android et des annonces toujours plus catastrophiques visant Huawei. Les enseignes concernées expliquent qu’il devient presque impossible de revendre les smartphones Huawei sur le marché de l’occasion.

huawei reprise smartphones

Nos confrères de BGR rapportent que certains magasins, en particulier aux Philippines et à Singapour, commencent à refuser les smartphones Huawei dans le cadre d’offres de reprise. Le blog explique que les revendeurs peinent à écouler leur stock de smartphones Huawei sur le marché de l’occasion. Un vendeur, Dylan On, lance : « si l’on achète quelque chose qui est inutile, comment allons-nous faire pour le revendre ? ». 

Sur le même sujet : Huawei exclu du marché américain et d’Android – le point sur la situation

Les smartphones Huawei ne sont plus acceptés par certains magasins de Singapour et des Philippines

Inutiles, les smartphones Huawei ? Pour l’instant les smartphones déjà lancés ne semblent pourtant pas touchés par la moindre conséquence des mesures américaines. Mais depuis l’annonce de la perte de la licence Android, puis des ruptures de relations de nombreux fournisseurs, la peur que les smartphones de la marques deviennent des sortes de briques high-tech gagne certains utilisateurs – qui se ruent dans les magasins pour faire reprendre leur smartphone.

Un revendeur cité par Independant Online raconte : « ce n’est pas que Huawei fait de mauvais produits. Ce sont d’excellents produits. C’est juste que personne ne veut les acheter maintenant à cause de la politique américaine ». Un autre vendeur, Zack, toujours cité par Independant Online, remarque : « normalement, vous verriez des gens qui veulent faire reprendre leurs vieux téléphones pour les remplacer par des nouveaux. Maintenant on voit des gens qui veulent faire reprendre le dernier modèle ».

Lire également : Huawei risque-t-il de disparaitre, privé d’Android et d’ARM ?

Ailleurs, des revendeurs proposent toujours de reprendre des smartphones Huawei, mais à 50% du montant habituel. Outre les petits revendeurs, les opérateurs japonais KDDI et Ymobile ont annoncé que la sortie des Huawei P30 Pro Lite dans le pays, initialement programmée le vendredi 24 mai, serait repoussée à une date inconnue.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : Huawei atteint un débit record avec le Mate 20 X

Huawei vient d’atteindre un débit 5G record avec le Mate 20 X compatible 5G. Lors d’un test en conditions réelles réalisé avec l’opérateur Türk Telekom en Turquie, le smartphone a pu profiter d’un débit descendant maximal dépassant les 2.92 Gb/s. Selon le…

Quel smartphone Huawei acheter en 2019 ?

Quel smartphone Huawei acheter ? Le constructeur chinois est devenu numéro 3 mondial en cinq ans à peine, il semble donc logique que vous vous y intéressiez. Mais le choix est large et il faut trouver le modèle qui correspond au budget. Nous vous avons préparé une petite sélection pour les modèles de 2018.

Huawei a vendu 100 000 Mate 30 5G en une minute !

Huawei rencontre un important succès avec les Mate 30 en Chine. La firme chinoise affirme même avoir vendu 100 000 smartphones compatibles 5G en l’espace d’une minute. Les deux modèles, les Mate 30 et 30 Pro, sont désormais en rupture…

Huawei Mate 30 : sortie en France le 15 novembre 2019 ?

Les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro pourraient finalement sortir en France. D’après une fuite en provenance de Chine, les deux smartphones seront disponibles dans une poignée de pays européens dès le 15 novembre 2019. Malgré l’absence du Play…

Huawei : les États-Unis annoncent de nouvelles sanctions, la guerre continue

Huawei est visé par de nouvelles sanctions américaines. La FCC, l’organisme américain de réglementation des télécommunications vient d’annoncer des mesures visant à exclure les entreprises de télécommunication d’un vaste programme de subversion si elles continuent d’utiliser des équipements de certaines…