Huawei aurait suspendu la production des ordinateurs portables MateBook

Maj. le 14 juin 2019 à 10 h 02 min

Huawei aurait décidé de mettre l’entièreté de sa division PC sur pause. Privé de Windows et de processeurs Intel suite à un décret de Donald Trump, le constructeur a chinois aurait préféré suspendre la production et le développement de ses ordinateurs portables MateBook jusqu’à nouvel ordre. 

huawei suspend production ordinateurs portables matebook

Mis sur liste noire par les Etats-Unis, Huawei perd peu à peu tous ses partenaires commerciaux. Après la défection d’ARM, de Google, de Panasonic et consorts, Microsoft a retiré les MateBook de son Windows Store. Huawei n’a plus le droit d’utiliser Windows 10 sur ses ordinateurs portables. De même, le groupe chinois ne peut plus s’appuyer sur les processeurs conçus par Intel. Le décret de Donald Trump empêche en effet la firme de se servir de technologies américaines.

Privé de Windows et d’Intel, Huawei mettrait sa divison PC en pause

Lâché par la plupart de ses partenaires, Huawei aurait pris la décision de mettre sa division PC en pause, rapporte Digitimes. Les équipes de la section PC seraient actuellement à l’arrêt, que ce soit au niveau du développement ou de la production des MateBook. Le constructeur aurait ainsi demandé aux fournisseurs restants de suspendre la livraison de composants. Les manufactures où sont assemblés les MateBook auraient elles aussi reçu l’ordre de suspendre toute activité.

Lire aussi : tout savoir sur l’affaire Huawei

Sans les technologies d’Intel, de Qualcomm ou de Broadcom, le géant du smartphone ne serait pas en mesure d’assembler ses MateBook. Si côté mobile, Huawei a assuré que son stock de composants américains allait lui permettre de tenir jusqu’à la fin de cette année, ce n’est apparement pas le cas pour les ordinateurs.

Huawei a une alternative chinoise à Windows 10

Ce n’est pas tout. Sans Windows 10, Huawei n’a aucun système d’exploitation pour faire tourner ses MateBook. Contrairement à Android, Windows n’est pas accessible en version open-source. Poussé dans ses derniers retranchements, le constructeur pourrait-il opter pour une distribution Linux ? Aux dernières nouvelles, ce n’est pas la solution envisagée par la firme.

Sans surprise, Huawei a mis au point une alternative à Windows. Ce mystérieux système d’exploitation pourrait voir le jour avant la fin de cette année, a assuré Richard Yu, PDG de Huawei Mobile.De son côté, Yu Chengdong, vice président du groupe, estime que l’OS pourrait être déployé en Chine dès l’automne. Pour un lancement à l’international, il faudrait patienter jusqu’au premier semestre de 2020. Comment Huawei va-t-il se sortir de cette impasse ? Le fabricant peut-il connaître le succès avec un OS alternatif à Windows ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Digitimes

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
USB 4 : les premiers appareils compatibles arrivent en 2020

Les spécifications de la norme USB 4 sont presque finalisées. L’USB-IF a annoncé que les premiers appareils compatibles sortiront en 2020. Les caractéristiques avaient été en partie dévoilées en mars dernier. On sait notamment que la nouvelle génération de l’USB…

Huawei reporte le lancement de son nouveau PC portable MateBook

Huawei a indéfiniment reporté le lancement d’un nouvel ordinateur portable de la gamme des MateBook. Privé de Windows et de processeurs Intel suite au décret de Donald Trump, la marque chinoise aurait mis l’entièreté de sa division PC en stand-by. …

Microsoft prépare un PC Surface pliable avec deux écrans

Microsoft travaille sur une Surface pliable équipée de deux écrans. Le PC aurait même fait l’objet d’une première démonstration en interne. Si la firme a vraisemblablement enterré l’idée de sortir un smartphone pliable sous Windows, elle continue visiblement de développer…

Les Raspberry Pi ont enfin droit à une souris et un clavier officiels

Le Raspberry Pi peut désormais se faire accompagner d’une souris et d’un clavier officiels proposés par la fondation à l’origine du nano-ordinateur. Les deux accessoires sont fidèles à la philosophie de l’appareil et se veulent simples, compacts et accessibles. Rien…