Microsoft retire les Matebook de son Store… bientôt la fin de Windows 10 sur les PC Huawei ?

Maj. le 14 juin 2019 à 10 h 05 min

Huawei ne connaît pas de difficultés que sur le marché des smartphones après les sanctions américaines. Son activité PC est également menacée. Microsoft a décidé de retirer les Huawei Matebook de son store en ligne et pourrait ne plus proposer de licences Windows sur ces produits. De plus, la marque chinoise ne va plus pouvoir compter sur les processeurs de Intel.

huawei matebook x pro

Très sévèrement sanctionné par le gouvernement américain, Huawei continue de perdre partenaires et clients. C’est désormais au tour de Microsoft de prendre ses distances avec le constructeur chinois, relève The Verge. Discrètement, la firme de Redmond a retiré de son magasin en ligne les ordinateurs de la marque chinoise qu’il vendait il y a encore quelques jours. On ne retrouve plus trace du Matebook x Pro dans le store par exemple.

Les Huawei Matebook retirés du Microsoft Store sans explication

Contacté à plusieurs reprises, Microsoft s’est refusé à tout commentaire sur la question. Il n’y a aucune communication officielle du groupe américain à ce sujet. On ne sait d’ailleurs pas ce qu’il compte faire au regard des licences Windows pour les produits Huawei, ni comment il va gérer les contrats passés entre les deux acteurs concernant les solutions serveurs.

Lire aussi : Huawei exclu du marché américain et d’Android : le point sur la situation

Préparé à une telle éventualité, Huawei développe un OS alternatif multiplateformes pouvant remplacer Android ou Windows sur ses appareils. Mais l’état d’avancement du projet est incertain et le temps presse. Et pas sûr que tous les utilisateurs sont prêts à abandonner le système d’exploitation de Google ou Microsoft aussi facilement.

Huawei va aussi être privé de puces Intel, Qualcomm et Broadcom pour ses appareils. Ce n’est pas un gros problème sur le marché des smartphones : avec HiSilicon, le groupe fabrique ses propres composants et ne passe par des fournisseurs que de temps en temps (et déjà de moins en moins souvent) pour certains modèles de mobiles entrée de gamme. La société est aussi en avance sur la concurrence en ce qui concerne les modems 5G. Par contre, cela pourrait engendrer des difficultés sur d’autres secteurs : on pense notamment aux processeurs d’ordinateurs ainsi qu’aux puces serveur.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
USB 4 : les premiers appareils compatibles arrivent en 2020

Les spécifications de la norme USB 4 sont presque finalisées. L’USB-IF a annoncé que les premiers appareils compatibles sortiront en 2020. Les caractéristiques avaient été en partie dévoilées en mars dernier. On sait notamment que la nouvelle génération de l’USB…

Huawei reporte le lancement de son nouveau PC portable MateBook

Huawei a indéfiniment reporté le lancement d’un nouvel ordinateur portable de la gamme des MateBook. Privé de Windows et de processeurs Intel suite au décret de Donald Trump, la marque chinoise aurait mis l’entièreté de sa division PC en stand-by. …

Microsoft prépare un PC Surface pliable avec deux écrans

Microsoft travaille sur une Surface pliable équipée de deux écrans. Le PC aurait même fait l’objet d’une première démonstration en interne. Si la firme a vraisemblablement enterré l’idée de sortir un smartphone pliable sous Windows, elle continue visiblement de développer…