Honor : Qualcomm propose à l’ex-filiale de Huawei ses puces Snapdragon

 

Qualcomm et Honor discutent de l'approvisionnement en puces Snapdragon pour les smartphones de l'ex-filiale de Huawei. Des rumeurs persistantes évoquent déjà un smartphone lancé avec le tout dernier Snapdragon 888.

Honor

Vous le savez, Honor est en train de se séparer de Huawei, sa maison-mère. Il y a plusieurs raisons à cela, mais la principale, c'est la véritable crucifixion dont Huawei fait l'objet depuis plusieurs années. L'administration américaine Trump a fait de Huawei un véritable bouc-émissaire dans la guerre commerciale qu'il a décidé de mener contre la Chine.

En conséquence, Huawei a été placé sur une liste d'Entités avec lesquelles les entreprises américaines n'ont plus le droit de commercer. Sauf si le Département du Commerce américain leur a attribué une licence. Ainsi, rapidement, Huawei a perdu sa licence Android qui lui permettait de préinstaller les applications Google sur ses smartphones – dont le Play Store.

Honor et Qualcomm seraient très proches d'un accord

Ce qui a forcé la firme à vite se trouver des alternatives, sans toutefois vraiment convaincre dans les marchés occidentaux. Puis les sanctions se sont renforcées, au point que l'administration américaine a obtenu des fondeurs qui travaillent avec Huawei de cesser de fournir le constructeur en puces Kirin ultra-performantes. Pour conjurer ce mauvais sort, Honor prend donc le large et cherche depuis à se diversifier.

Honor a ainsi pour mission de reconstruire l'empire déchu de Huawei dans les smartphones. C'est donc dans ce contexte que l'on observe tous les bruits de couloirs autour de Honor à la loupe. Il se murmure en effet depuis quelques semaines que Qualcomm pourrait fournir Honor en puces. Il est même question d'un smartphone sous Snapdragon 888.

Or, à en croire une source proche de Qualcomm, Honor et le fondeur sont bel et bien en train de négocier l'approvisionnement du fabricant de smartphones en puces Snapdragon. Honor serait plutôt optimiste quant à une issue favorable et les deux parties seraient très proches d'un accord. Néanmoins les sorties qui arrivent immédiatement comme le V40 devraient embarquer une puce MediaTek.

Lire également : Honor pourrait récupérer sa licence Android et installer le Play Store sur ses smartphones

Histoire de bien confirmer les ambitions renouvelés de Honor, son PDG Zhao Ming a confirmé explicitement que la marque vise la première place sur le marché chinois. Honor devrait, à l'image de ce que Huawei a fait ces dernières années, se diversifier et lancer des produits dans de nombreux segments.

Source : GSMArena

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !