Trump a gagné : Huawei arrête la production de smartphones Kirin le 15 septembre

Huawei estime qu'il aura épuisé ses stocks de puces Kirin d'ici le mois de septembre faute de pouvoir se fournir auprès de vendeurs américains. Le constructeur commence à être rattrapé par les sanctions très dures décrétées par Washington.

Huawei P40 Pro
Crédits : Unsplash

Huawei a admis qu'il serait en rupture de stock de puces Kirin d'ici septembre, faute de pouvoir s'approvisionner auprès de vendeurs américains. Washington a commencé à mettre Huawei sur la sellette en mai 2019 avec le placement du groupe, avec ZTE et une poignée d'autres personnes morales et physiques sur la fameuse “liste d'Entités”. Ce qui interdit à Huawei de se fournir auprès d'entreprises américaines – sauf dérogations provisoires.

Huawei admet ne plus pouvoir fabriquer de smartphones avec puces Kirin dès le 15 septembre

Huawei est accusé de représenter une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis. Et depuis, malgré quelques signes fugaces de détente, l'administration américaine n'a cessé d'intensifier la pression sur la firme chinoise. La dernière mesure, particulièrement dure, interdit à tous les fondeurs utilisant des équipements américains de fournir Huawei en puces pour smartphones. C'est ainsi que TSMC a dû renoncer au carnet de commandes du constructeur. Et de facto, à date, les alternatives se font désirer très cruellement.

HiSilicon, la division silicium de Huawei, n'est pas à proprement parler un fondeur “in-house”. Il repose sur des sous-traitants pour fabriquer ses puces avec les derniers nodes de gravure. Une possible alternative, le fondeur chinois SMIC, ne propose pas encore le node 7 nm qui est désormais standard dans l'industrie. Et il n'est pas certain que ce dernier n'utilise pas de matériels américains, ce qui le ferait de facto tomber lui-aussi sous le coup des sanctions américaines.

Descente aux enfers

A l'époque du dernier train de sanctions, nous disions que Huawei pourrait être contraint d'abandonner les smartphones. Le groupe donnait depuis l'impression insolente du contraire, en poussant ses parts de marché dans de nombreuses régions du monde. Le constructeur a utilisé plusieurs astuces, comme la réédition de smartphones qui n'étaient pas encore visés par des sanctions. Il semble pourtant que les activités internationales de Huawei commencent à atteindre une impasse.

Le président de la firme Richard Yu révèle ainsi en marge de la conférence China Info 100 que la production de puces Kirin cessera le 15 septembre faute d'accès à des fournisseurs. Le responsable estime qu'il s'agit “d'une très lourde perte” : “malheureusement, dans le second round des sanctions américaines, nos fabricants de puces ont seulement accepté des commandes jusqu'au 15 mai. La production cessera le 15 septembre. Cette année pourrait être la dernière génération de puces Huawei Kirin haut de gamme”.

Il y a encore quand même un peu d'espoir

Il souligne que le constructeur n'a “plus de puces ni d'approvisionnement” pour ses smartphones. Richard Yu ajoute qu'il s'attend à ce que les ventes de smartphones chutent sous les 240 millions d'unités – le niveau de 2019 – cette année. Reste à savoir combien de temps Huawei va arrêter la production. A ce stade, la situation semble en effet très fermée, mais il n'est pas impossible que Huawei finisse par trouver une planche de salut.

D'ailleurs, aux Etats-Unis certains grands groupes comme Qualcomm continuent de faire pression sur la Maison Blanche pour que les sanctions visant la firme soient allégées. Qualcomm souligne en effet que la descente aux enfers du constructeur lui nuit également. Le fondeur est de facto exclu d'un marché qui représente 8 milliard de dollars par an. Et il n'est pas impossible que des concurrents comme Samsung et MediaTek finissent par tourner la situation à leur avantage. Surtout si le locataire de la Maison Blanche change lors des élections de novembre et que la position américaine s'infléchit un peu…

Lire également : Xiaomi devient numéro 2 en France au deuxième trimestre 2020 et dépasse Apple et Huawei

Que pensez-vous de cette situation inédite ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : Gizmodo



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei qualcomm
Huawei privilégie Qualcomm pour remplacer ses puces Kirin

Le président tournant de Huawei a déclaré mercredi que la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise subissait une attaque violente de la part des États-Unis. Il a exhorté Washington à lever les restrictions commerciales qui nuisent aussi bien au géant chinois qu’à…

Huawei P40
Huawei promet des smartphones qui se rechargent au laser d’ici 2023

Huawei vient de breveter une nouvelle technologie permettant de recharger des smartphones ou des drones à l’aide de faisceaux lasers. Selon le constructeur, la recharge laser devrait débarquer d’ici les 2 ou 3 prochaines années. Bien que la recharge sans…

huawei smartphone amd
AMD pourrait sauver les smartphones Huawei

AMD pourrait venir en aide à Huawei à concevoir à nouveau des smartphones. Le fondeur américain est en effet titulaire d’une licence commerciale qui l’autorise à travailler avec les entreprises présentes dans la liste noire du gouvernement américain où se…