Hadopi est inefficace sur le téléchargement de films selon une étude !

Maj. le 7 septembre 2018 à 14 h 28 min

Alors que le budget alloué à la mise en application de la loi Hadopi fait des émules dans les hautes sphères de l’Etat, une étude dévoile que l’impact des mesures prises par le gouvernement est minime, voire totalement inefficace.

A l’origine de l’étude, trois économistes français, Éric Darmon, Sylvain Dejean et Thierry Pénard. Selon les résultats de l’enquête menée sur 2000 internautes français en mai 2012, Hadopi a un léger effet sur le téléchargement illégal de musiques mais aucun sur celui des films et autres vidéos.

hadopi inefficace films

Pour rappel, l’objectif d’Hadopi est triple : informer les internautes sur les pratiques illégales (effet informationnel), les rediriger vers des offres légales (effet incitatif), sanctionner les pratiques illégales (effet dissuasif).

Selon l’enquête de ces trois économistes, les effets ne se font pas ressentir en ce qui concerne le téléchargement de vidéos. Aucun constat d’un ralentissement de la pratique du téléchargement illégal n’a été fait en ce qui concerne les sujets de l’étude.

hadopi-inefficace

Plusieurs explications sont possibles : d’abord, la quantité de films téléchargés, du fait du volume des fichiers est moins importante que pour des musiques. L’internaute qui télécharge un film, même si le téléchargement s’étale dans le temps ne ressent pas vraiment d’inquiétude. L’effet dissuasif d’Hadopi tombe.

Mais surtout, il n’y a pas vraiment d’alternative sur le marché du streaming. Lorsque l’étude a été faite, Netflix ne faisait pas encore partie du paysage audiovisuel. On vient seulement de voir arriver des propositions légales qui pourraient inciter les internautes à ne plus télécharger illégalement mais à plutôt opter pour une solution comme Netflix.

Netflix alternative telechargement illegal
Netflix pourrait être une alternative au téléchargement illégal de films

Se pose alors la question du contenu, Netflix, Canal Play et autres étant soumis à la règle française des 36 mois avant diffusion des oeuvres cinématographiques sur un service de VOD. En clair, les internautes n’ont pas forcément envie d’attendre trois ans pour voir arriver un film sorti dans les salles récemment sur leur service de streaming.

Et d’ailleurs l’étude souligne l’importance de cet effet incitatif. Car beaucoup d’internautes sont prêts à changer leurs habitudes et à mettre fin au téléchargement illégal. C’est ce qu’ont constaté les trois économistes en ce qui concerne le téléchargement de musique.

hadopi inefficace musique

D’abord, l’effet dissuasif fonctionne. Les musiques se téléchargent très rapidement, et un internaute peut rapidement s’emballer et se rendre compte qu’il y est peut-être allé un peu fort. La peur de la sanction le dissuade de continuer.

Et puis surtout, de vrais services de streaming musical sont arrivés dans le paysage numérique. Ainsi, les Deezer, Spotify et autres sont des solutions évidentes pour inciter les internautes à ne plus passer par le téléchargement en peer-to-peer.

Spotify
Spotify est l’un des acteurs qui a permis de limiter le téléchargement illégal de musique

Car contrairement aux services de VOD, les services de streaming musical permettent de profiter de la musique gratuitement, avec des fonctionnalités premium payantes. Le modèle économique trouvé n’est pas mauvais pour l’industrie du disque et laisse le choix à l’internaute de payer ou non.

Et c’est cette proposition complète qui détourne les internautes du téléchargement illégal. Car non seulement elles sont gratuites, mais aussi très simples et ergonomiques. Car il faut bien l’avouer, le téléchargement illégal implique plusieurs manipulations parfois fastidieuses sans compter la prise de risque.

hadopi inefficace etude

Alors oui, il y a moins de téléchargements illégaux en ce qui concerne la musique, mais cela est simplement dû à une offre complète qui détourne les utilisateurs de cette pratique et pas à un effet Hadopi. Car au sujet des films, les téléchargements ne diminuent pas, bien au contraire.

Attendons donc de voir si les services de VOD connaissent le même succès que ceux de streaming musical. Rien n’est moins sûr, la faute à des délais d’attente trop longs entre la sortie d’un film et sa disponibilité sur les services. Et ce n’est pas la réduction du budget d’Hadopi annoncée qui va arranger les choses.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Edge va supporter les extensions Chrome

Microsoft Edge va supporter les extensions disponibles pour Google Chrome quand le développement de la prochaine version du navigateur, avec le moteur de rendu Chromium, sera achevé. Cette nouvelle mouture ne devrait d’ailleurs pas être seulement disponible sur les ordinateurs…