Google Maps a fait patauger une centaine de voitures dans la boue

Google Maps a conduit une centaine de voitures le weekend dernier dans une route et un champ pleins de boue. Les conducteurs ont tous suivi un prétendu raccourci après la survenue d’un accident de la route. L’occasion de souligner à quel point il peut nous arriver de faire un peu trop aveuglément confiance à nos applications GPS.

Google Maps boue
Crédit : Pixabay + Phonandroid

L’histoire s’est déroulée dimanche dernier à Aurora, près de Denver dans le Colorado (Etats-Unis) : une centaine de voitures se sont retrouvées à patauger dans la boue à cause de Google Maps ! L’une des conductrices, citée par The Denver Channel, raconte qu’elle s’apprêtait à aller récupérer son mari à l’aéroport de Denver lorsqu’elle s’est retrouvée coincée dans des embouteillages. Google Maps lui propose alors un autre itinéraire, prétendument plus court, qu’elle décide de suivre.

Lire également : Google Maps – des milliers de fausses adresses créées pour piéger les utilisateurs

Quand Google Map piège une centaine de voiture sur une route boueuse

Elle raconte que le chemin sur lequel elle se trouvait lui aurait pris 47 minutes selon Google Maps, alors que le nouvel itinéraire n’impliquait toujours selon l’application, que 23 minutes de conduite. Elle décide alors de faire confiance au GPS. Or, peu à peu le raccourci vire au périple. A un moment donné, elle se retrouve à devoir emprunter une route non goudronnée. Mais d’autres voitures font de même devant elle. Elle pense alors qu’il s’agit vraiment d’un raccourci.

Or elle finit très vite par regretter sa décision : des pluies tout au long du weekend ont rendu la route très boueuse. Surtout, il n’est plus possible de faire demi-tour ! Or si d’autres voitures ont emprunté la même route, c’est que leurs conducteurs ont tous suivi les conseils de Google Maps. Certains véhicules finissent par s'embourber, en particulier à deux endroits où la boue était particulièrement liquide, et une ligne d’une centaine de véhicules finit par se former.

Connie Monsees précise qu’il n’était plus possible de faire demi-tour sous peine de se retrouver dans un champ en léger contrebas (des photos sont disponibles sur The Denver Channel). Certains justement, ont finit par se retrouver dans le champ. Connie Monsees dont le véhicule avait quatre roues motrices, a fini par passer, et a réussi à récupérer son mari – avec beaucoup de retard – à l’aéroport. Mais nombre d’autres conducteurs ont semble-t-il occupé durant les quelques heures qui ont suivi le services de dépannage locaux.

Ne pas avoir une confiance aveugle dans les applications GPS

Bien sûr cette histoire peut faire sourire, mais elle souligne notre dépendance toujours grandissante aux applications de GPS pour se repérer et trouver son chemin. Une dépendance qui conduit un nombre de plus en plus importants de personnes à méconnaître les alentours jusque de leur zone de résidence. Bien sûr, ce qui est particulièrement fourbe dans cette histoire, c’est que d’autres véhicules renforçaient l’impression que le conducteur prenait le bon chemin. Mais ce n’est que l’illustration de la popularité de certaines applications GPS.

Sur le même sujet : GPS gratuit sur Android – les meilleures applications pour remplacer Google Maps

Vous est-il aussi déjà arrivé de prendre un chemin à cause de votre GPS avant de le regretter amèrement ? Partagez votre histoire avec la communauté dans les commentaires.

Source : TheDenverChannel

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Smartphone : un nombre impressionnant de gens n’y connaissent rien

Un nombre impressionnant d’utilisateurs de smartphones n’y connaissent rien : c’est la conclusion d’une étude réalisée aux Etats-Unis auprès de 2000 volontaires. On apprend pêle-mêle qu’une majorité des participants ne connaissent pas leur modèle de smartphone, qu’un tiers est persuadé…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…

Orange annonce sa propre mort à une abonnée de 87 ans

Orange a informé par erreur une abonnée de 87 ans de son propre décès. Il y a quelques jours, une paisible octogénaire a en effet reçu une funeste lettre de la part de l’opérateur historique. Apparement, le problème a pour origine la banque de…