Google Chrome AdBlock : le bloqueur de pub intégré disponible le 15 février 2018, voici les détails

Google Chrome intégrera un bloqueur de publicités natif à partir du 15 février 2018, c’est désormais officiel. Google vient également de préciser comment fonctionnera ce nouvel outil. Concrètement, le navigateur se basera sur les critères de la Coalition for Better Ads pour ne bloquer que les publicités intrusives et envahissantes. 

google chrome adblock

La publicité permet aux créateurs de site web de gagner de l’argent, d’être rémunérés pour leur travail. Cependant, pour beaucoup d’utilisateurs la publicité tend également à rendre l’expérience de navigation désagréable. Certaines pubs sont discrètes, divertissantes, voire même intéressantes (rappelons que le but premier d’une pub est d’inciter à acheter) mais il faut reconnaître que beaucoup de pubs sont envahissantes, intrusives et très mal ciblées.

C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’internautes utilisent des bloqueurs de publicité, des logiciels de type « AdBlock ». Pour Google, dont les revenus reposent principalement sur la publicité, ces logiciels sont un vrai problème. Toutefois, la firme de Mountain View semble avoir trouvé le compromis idéal. À partir du 15 février 2018, le navigateur Google Chrome intégrera un bloqueur de publicité natif. Cependant, seules les  « mauvaises publicités » seront bloquées.

Google Chrome supprimera directement les publicités intrusives des sites web

Pour déterminer quelles sont les publicités à bloquer, Google se basera sur les standards mis en place par la Coalition for Better Ads (coalition pour de meilleures pubs). À la base, ce programme vise à guider les publicitaires pour s’assurer que leurs pubs ne soient pas désagréables. Par exemple, les publicités en plein écran avec compte à rebours, les pubs qui restent à l’écran en cas de défilement, ou les vidéos qui se lancent automatiquement sont proscrites. Un site utilisant de telles pubs sera mal noté par la coalition, et Chrome s’appuiera sur cette note pour son bloqueur intégré.

Si un site est mal noté par la coalition pendant plus de 30 jours consécutifs, Chrome supprimera automatiquement toutes les publicités du site. Ce système ingénieux permettra aux internautes de profiter d’une navigation épurée, tout en incitant les créateurs de site internet à opter pour des pubs moins intrusives. Ce compromis devrait enfin permettre aux internautes et aux sites web de trouver un terrain d’entente. À terme, les annonceurs seront forcés de créer des publicités moins envahissantes.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google ferme Allo : le service de messagerie disparaît en mars 2019

Google Allo c’est terminé ! Le service de messaggerie de Google fermera ses portes en mars 2019, après 3 ans d’activé. Désormais, le géant du net va concentrer ses efforts sur Messages, une application d’envoi de SMS et de RCS pour Android.  Dans un…

Google Maps affiche des svastikas par erreur, Google s’explique

Google Maps a été victime d’un bug qui causait l’affichage de svastikas par erreur sur certains bâtiments comme les hôtels. Certains utilisateurs y ont vu le symbole nazi et ont demandé des explications à Google, qui utilise normalement ce symbole pour…