Google Actualités : Google menace de fermer le service si l’Europe décide de le taxer

Maj. le 19 novembre 2018 à 19 h 14 min

Google menace de fermer Google Actualités en Europe. Le géant de la recherche s’oppose à la mise en place d’une  “taxe sur les liens hypertextes”, qui pourrait le contraindre à rémunérer les éditeurs qui sont référencés dans Google Actualités. 

google menace de fermer google actualités si l'Europe décide de taxer le service

Richard Gingras, vice président de Google Actualités, a brandi la menace d’une fermeture du célèbre agrégateur de contenu dans une interview accordé à The Guardian. S’il n’est « pas souhaitable de fermer des services », le responsable affirme que Google est préoccupé par les propositions de la directive droits d’auteur.

Google envisage de fermer Google Actualités si l’Europe l’oblige à rémunérer les éditeurs référencés

Selon Richard Gingras, le destin de Google Actualités dépend tout simplement de comment sera mise en place la « taxe sur les liens hypertextes » décrite dans l’article 11 de la directive. Cette taxe vise à contraindre Google à payer les éditeurs de contenus pour tous les liens sortants proposés dans Google Actualités. A l’heure actuelle, le service de Google se contente de relayer tous les articles de presse.

Pour le responsable, cette taxe est inadmissible, d’autant que Google Actualités n’affiche aucune annonce publicitaire et ne génère donc aucun profit. « Nous pensons même que c’est un service précieux pour la société. Nous sommes fiers de proposer Google Actualités aux internautes » souligne Richard Gringas.

Pour appuyer ses dires, le dirigeant rappelle que Google Actualités a déjà été fermé en Espagne suite à la mise en place d’une loi similaire en 2014. Sans surprise, la fermeture a entraîné une importante chute de trafic chez les éditeurs de contenus. « Ce sont les éditeurs moyens et petits qui ont le plus souffert de l’absence de Google News » explique le dirigeant dans un entretien accordé au Monde.

« Nous n’aimerions pas que cela se produise en Europe », a déclaré Gingras. « Pour l’instant, nous voulons continuer travailler avec les parties prenantes » rassure le responsable. « Notre crainte est qu’on nous oblige à mettre en place des licences commerciales et à prendre ainsi des décisions sur le type de contenu disponible : cela pourrait bénéficier aux éditeurs en place, au détriment des médias petits et émergents » précise Gringas.

Le trafic des médias en ligne dépend en grosse partie de Google Actualités. En agitant le spectre d’une fermeture, Richard Gingras essaye de rallier les médias dans sa lutte contre la directive, qui compte déjà de nombreux détracteurs, dont Tim Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web.

« Nous ne pouvons pas prendre de décision tant que nous ne connaissons pas la décision de l’UE » tempère néanmoins le responsable. Pour l’heure, la version finale de la directive sur le droit d’auteur n’est pas encore au point. L’Union Européenne négocie en effet encore les derniers détails. Si l’article 11 a d’ores et déjà été voté, il n’est pas trop tard pour améliorer, modifier et amender le texte, souligne Richard Gringas. Que pensez-vous de la position de Google ?

Lire aussi : l’Europe est-elle vraiment anti-Google ?

Via, Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Edge va supporter les extensions Chrome

Microsoft Edge va supporter les extensions disponibles pour Google Chrome quand le développement de la prochaine version du navigateur, avec le moteur de rendu Chromium, sera achevé. Cette nouvelle mouture ne devrait d’ailleurs pas être seulement disponible sur les ordinateurs…