Gilets Jaunes : un groupe Facebook avec plus de 100 000 membres devient privé

« Je suis Gilet Jaune », un important groupe Facebook comptant plus de 100 000 membres, vient brusquement de passer de « public » à « fermé ». Il n’est plus possible pour les internautes qui n’en sont pas membres de voir ou d’interagir avec les publications. Pour endiguer la grogne des manifestants membres, les administrateurs ont expliqué leur décision dans un post. 

gilets jaunes groupe facebook devient privé

Le groupe de discussion Facebook « Je suis Gilet Jaune » a décidé de restreindre son audience, rapportent nos confrères du Figaro. De nombreux membres du groupe se sont rapidement plaint de ce changement de statut de confidentialité, regrettant de ne plus pouvoir partager les publications avec leurs amis Facebook. D’autres ont crié à un complot fomenté par le gouvernement. Pour rappel, au début des blocages, des Gilets Jaunes avaient déjà accusé Facebook d’avoir censuré des publications et des groupes sur ordre de Macron.

« Je suis Gilet Jaune » : pourquoi le groupe Facebook passe de « public » à « fermé »

« Non, il ne s’agit pas d’un complot du gouvernement (mdr). C’est une décision qui a été prise ce matin à la majorité de l’équipe de modération » explique d’entrée de jeu Thibault Roche, un des administrateurs du groupe. Depuis l’attentat de Strasbourg, on constate d’ailleurs une recrudescence des théories complotistes sur les groupes de militants.

D’après l’administrateur, le groupe est devenu fermé mais pas secret. « Tout le monde peut voir le groupe mais pas son contenu (ils doivent demander à y adhérer puis se faire accepter) » souligne le militant. Pour être accepté, il faut remplir un court questionnaire composé de deux questions, qui a pour but de définir si vous faites partie du mouvement des Gilets Jaunes. Quelques minutes après, un administrateur va vous ajouter, vous pourrez donc voir l’intégralité des publications.

Lire aussi : le nouvel algorithme de Facebook favorise-t-il le mouvement des Gilets Jaunes ? 

« Nous avons décidé de le mettre en fermé, car nous considérons qu’il est préférable que le contenu du groupe soit visible par ses seuls membres » continue Thibault Roche, avant de donner quelques conseils aux manifestants souhaitant partager les publications du groupe sur leur mur. « Si la publication sur le groupe est déjà issue d’un autre groupe ou d’une page, il suffit de se rendre à la source de cette publication et de la partager via cette source » conseille l’administrateur. Dans le cas « d’un texte ou d’une image il suffit de l’enregistrer sur son ordinateur/téléphone puis de le reposter où vous voulez ». 

Les réactions des membres de « Je suis Gilet Jaune »

L’annonce suscite la défiance chez les Gilets Jaunes membres du groupe. Beaucoup regrettent que la décision ait été prise sans demander l’avis de la communauté. L’idée d’un référendum ou d’un sondage revient ainsi dans plusieurs commentaires. « Si c’était à refaire on aurait peut être fait un sondage pour demander directement aux membres leur avis » concède Thibault Roche. D’autres apprécient que le groupe soit devenu privé, pour se protéger des médias ou des membres du gouvernement. « J’en avais aussi un peu marre que mes contacts suivent tous mes faits et gestes » précise une Gilet Jaune.

Pour conclure, on rappellera que tous les groupes Gilets Jaunes ne sont pas forcément « public ». Il existe de nombreux groupes qui fonctionnent en privé. C’est notamment de la plupart des groupes belges. Néanmoins, dans la plupart des cas, les administrateurs sont prompts à ajouter n’importe quel internaute qui en fait la demande. C’est notamment le cas du compteur officiel des Gilets Jaunes, qui assure pourtant détenir le compte officiel du nombre de Gilets Jaunes en France.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers  !
Android Q : voici les premières images du mode sombre

Mise à jour 18/01/2018 : XDA a publié des captures d’écrans et une vidéo donnant un premier aperçu d’Android Q et de son mode sombre (sur Pixel 3). Vous pouvez les retrouver en fin d’article.  Android Q commence à révéler ses…