Samsung Galaxy S21 : voilà pourquoi la France est privée de Snapdragon 888

 

Pourquoi les consommateurs européens achètent leur Galaxy S21 avec une puce Exynos 2100 alors que la dernière puce Snapdragon est présente dans d'autres marchés ? Dans ce dossier, on revient sur les raisons d'un monde coupé en deux. 

S21 Exynos 2100

Nous vous en parlons régulièrement : les derniers flagship Samsung vendus en Europe ne sont pas exactement les mêmes que dans d'autres parties du monde comme les Etats-Unis. Cette année, le lancement des S21, S21+ et S21 Ultra ne déroge pas aux habitudes de Samsung : les modèles vendus en Europe tournent sous Exynos 2100 tandis que les modèles vendus aux Etats-Unis bénéficient du dernier Snapdragon 888.

Il en est ainsi depuis très longtemps, même si cela débouche sur des différences significatives entre les deux variantes. Les déclinaisons Exynos sont en général un peu moins performantes, dégagent un peu plus de chaleur et peuvent donc avoir une moins bonne autonomie. Bien que certains tests semblent dire le contraire. Les consommateurs européens, eux, sont nombreux à se plaindre de cette différence de traitement.

Samsung Galaxy Exynos vs Snapdragon : les raisons d'un monde coupé en deux

Comme si les consommateurs européens étaient isolés dans cette réalité. Or, comme le montre la carte que nous avons compilée sur les versions du S20 (la génération précédente), on constate d'emblée qu'il s'agit davantage d'un monde divisé en deux que d'une Europe qui serait désavantagée sur le reste du monde :

Galaxy S21
En rouge les pays qui ont reçu des S20 Snapdragon, en bleu ceux qui ont eu des Exynos, en gris les pays dont les données manquent / Source : données Samsung et revendeurs

Il y a en fait au moins trois raisons qui permettent d'expliquer pourquoi Samsung vend des variantes différentes de ses smartphones en fonction des régions. La première raison est une question de volumes. Samsung reste le premier fabricant de smartphones dans le monde avec plus de 22% de parts de marché.

Pour vous donner une idée, Samsung a vendu 80,4 millions de smartphones lors du seul troisième trimestre 2020. Une quantité impressionnante qui signifie autant de commandes en composants auprès des fournisseurs. Qualcomm, qui, même s'il a beaucoup d'autres clients, peut fournir les puces nécessaires au fonctionnement d'une partie de ces appareils. Mais il reste de la place pour des alternatives.

Qualcomm a déjà beaucoup de commandes sur les bras et Samsung n'est pas n'importe qui…

Ce qui nous amène à la seconde raison qui conduit Samsung à ne pas utiliser des smartphones sous Snapdragon dans le monde entier. Qualcomm ne vend en effet pas ses puces au même prix en fonction des pays. Aux Etats-Unis, utiliser des puces Snapdragon est ainsi moins coûteux, de même que dans de nombreux pays d'Asie. Ce panachage permet ainsi à Samsung de proposer ses smartphones peu ou prou au même tarif quelle que soit la région.

Samsung Exynos 2100

Enfin on relèvera que les smartphones sous Exynos ne prennent pas en charge les réseaux CDMA (pre-4G) qui sont encore très utilisés dans des pays comme les Etats-Unis. Mais il y a aussi une autre raison très intéressante : l'esprit de croissance et d'excellence de Samsung dans tous les domaines.

Samsung est en effet bien plus qu'un fabricant de smartphones, de télévisions et d'électroménager. C'est un Chaebol, un groupe tentaculaire, dont le but est de devenir le meilleur dans tous les domaines possibles. Il en va des écrans, et de nombreux autres composants que Samsung fabrique aussi bien pour ses appareils que pour la concurrence.

Pour Samsung, vendre des smartphones avec chipset Exynos est aussi une manière de renforcer son leadership

Or, le développement de chipsets performants n'est pas chose aisée, et c'est probablement pour cela que l'on constate encore des différences de performances entre les variantes Exynos et Snapdragon. Néanmoins il faut relever que Samsung fait d'importants progrès. Avec sur le long-terme peut-être un atout majeur sur la concurrence : la possibilité de tailler des parts de marché au leader de l'écosystème Android  – c'est à dire Qualcomm.

De fait, Samsung serait bien positionné pour le faire. Non seulement le fondeur conçoit désormais des puces ARM à partir de designs de coeurs standard, mais en prime, il les fabrique et raffine ainsi ses procédés de gravure, qui sont déjà parmi les meilleurs de l'industrie.

On le voit, Samsung a donc d'excellentes raisons de continuer à vendre des Smartphones Exynos en Europe tout en mettant des puces Snapdragon dans d'autres marché. Et on comprend qu'il est extrêmement peu probable que cela change de sitôt.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !