Fusillade chez YouTube : pourquoi son siège a été attaqué ?

Une fusillade a éclaté au siège de YouTube dans la nuit du 3 au 4 avril 2018. Quatre personnes ont été blessées dont une femme dans un état “sérieux” et un homme dans un état “critique”. La suspecte a été identifiée comme étant Nasim Najafi Aghdam, une femme de 39 ans. Comme toujours dans ce genre de cas, se pose la question du profil de la tireuse et du mobile. De premiers éléments permettent de “comprendre” pourquoi elle a décidé d'attaquer le siège de YouTube.

fusillade youtube

Une fusillade au siège de YouTube a fait quatre blessés le 3 avril 2018 aux alentours de 22h. Un homme de 36 ans est dans un état jugé “critique” et une femme de 32 ans dans un état “sérieux”, a indiqué un porte-parole de l'hôpital Zuckerberg General de San Francisco. Une énième attaque à l'arme à feu aux États-Unis qui suscite de nombreuses questions quant au profil atypique de l'assaillante et ses motivations.

La tireuse a été identifiée par la police de San Bruno, où se trouve le siège de YouTube. Il s'agit d'une certaine Nasim Najafi Aghdam, 39 ans, qui réside en Californie du Sud. Elle a été retrouvée morte après la fusillade et s'est très probablement suicidée avec son arme. D'après les premiers éléments à disposition, elle était militante vegan, défenseur des droits des animaux et… Youtubeuse.

YouTube : les raisons de la fusillade

Elle publiait entre autres des vidéos contenant des images parfois choquantes d'animaux maltraités. Certaines d'entre elles ont été supprimées par YouTube. Sur son site internet, la femme a violemment critiqué la plateforme vidéo de Google, qu'elle accusait de censure. Dans une interview au Mercury News, son père, Ismail Aghdam, confirme que sa fille était furieuse à l'encontre de YouTube à cause de la suppression de ses vidéos et de leur monétisation.

C'est donc pour ces raisons que Nasim Najafi Aghdam aurait attaqué le siège de YouTube. Si les systèmes de modération, de censure et de monétisation de la plateforme ont été vivement critiqués ces dernières années, il paraît invraisemblable qu'il a pu s'agir d'un mobile suffisant pour attaquer des salariés à l'arme à feu, et pourtant.

Malheureusement, cet énième incident aux États-Unis ne devrait rien changer à la législation dans l'immédiat. Donald Trump est un fervent protecteur du deuxième amendement de la Constitution et des armes à feu. Le 14 février 2018, la tuerie du lycée de Parkland avait fait 17 morts. Le 24 mars, une “Marche pour nos vies” avait rassemblé plus d'1,5 millions de personnes à travers le pays. YouTube avait d'ailleurs réagi en renforçant la répression contre les vidéos faisant l'apologie des armes à feu, obligeant leurs auteurs à se tourner vers Pornhub pour publier leurs vidéos.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
youtube bannit trump
YouTube bannit à son tour Donald Trump pour 7 jours minimum

Ce mardi, Donald Trump a posté plusieurs vidéos sur YouTube incitant à la violence, selon la plateforme. Conformément à ses conditions générales d’utilisation, celle-ci a décidé de bloquer le compte du président américain, l’empêchant ainsi de poster tout contenu pendant…

Youtube logo
Youtube expérimente les publicités audio comme à la radio

Youtube est beaucoup utilisé pour écouter de la musique, que ce soit en Premium ou même en gratuit. Cependant, les publicités diffusées par la plate-forme ne sont pas adaptées à l’écoute seule, et Youtube veut changer ça en incitant les…

hold up documentaire polémique youtube
Hold-up, le documentaire sur le coronavirus fait polémique sur YouTube

Hold-up, le documentaire qui prétend lever le voile sur les complots derrière la pandémie de coronavirus, continue de faire polémique sur YouTube. Après avoir été supprimé de plateformes payantes comme Vimeo VOD, le film a été partagé en masse sur le site…