Free : Xavier Niel dans le top 5 des patrons préférés des Français

Maj. le 19 mars 2018 à 19 h 42 min

Selon un sondage mené par le magazine Capital, Xavier Niel est le cinquième patron préféré des Français. Malgré un léger recul par rapport à l’an dernier, le PDG de Free s’en sort bien. Ce n’est en revanche pas le cas de Patrick Drahi, patron de SFR qui figure dans les dernières places. Un classement qui reflète le taux de satisfaction des clients de ces deux opérateurs ?

xavier niel free patron préféré français top 5

Comme en 2016, le magazine Capital dévoile le classement 2017 des chefs d’entreprise les plus appréciés des Français. Ce classement est établi à partir d’un sondage mené par Capital du 18 au 21 août 2017 auprès d’un échantillon de 1007 Français âgés de 15 ans et plus, et utilisant la méthode des quotas et l’outil Scan Leader. Notons que seuls les patrons connus par plus de 20% de la population sont pris en compte.

Comme l’an dernier, Alain Afflelou arrive en première position avec 78% d’opinions positives. Cette popularité est très probablement liée à la fameuse campagne de publicité dans lequel on voit le PDG de la chaîne d’opticiens se prêter au jeu de l’autodérision avec son slogan « il est fou Afflelou ! ». Alors que Xavier Niel le PDG de Free qui se décrit comme le Robin des Bois des télécoms  arrivait en deuxième position avec 74% d’appréciations positives en 2016, ce dernier chute à la cinquième place avec un score de 70%.

Free et Xavier Niel adulés par les Français, SFR et Patrick Drahi détestés

Malgré ce léger déclin, Xavier Niel reste le patron préféré parmi les opérateurs français. Le patron d’Orange, Stéphane Richard, arrive en 9ème place avec 63%, tandis que Martin Bouygues, PDG de Bouygues Telecom, est en 15ème place avec un taux d’appréciation de 58%. Ces scores restent toutefois très corrects par rapport à celui de Patrick Drahi, le patron de SFR. Avec un score de 41%, ce dernier est encore plus détesté que Vincent Bolloré, dirigeant du groupe Canal+ avec ses 45% de popularité.

Selon Jérôme Neveu, président du cabinet Advent, l’impopularité de Drahi et Bolloré auprès des Français est liée au caractère multinational de leurs entreprises. On remarque ainsi que l’impopularité des entreprises est généralement proportionnelle à leur envergure. Il est toutefois possible que l’enquête Free Cash Investigation récemment diffusée par France 2 dégrade la belle image de Free. Capital estime également que le niveau de popularité des patrons d’entreprise a plus d’impact sur l’image d’une firme que les campagnes de pub qu’elle organise.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !