Fraude au dépannage informatique : les escrocs avaient fait plus de 4000 victimes et engrangé 1,2 million €

 

Un réseau de fraude à la fausse panne informatique a été démantelé par les forces de l'ordre. Les criminels ont abusé de la naïveté de plusieurs milliers d'utilisateurs de PC à travers la France. Le préjudice estimé est de 1,2 million €.

piratage anonymous fsb
Crédits : Pixabay

Les efforts conjoints de la Police judiciaire de Montpellier et de Nancy ont permis de mettre fin à une escroquerie de grande envergure qui a permis à ses auteurs d’engranger 1,2 million d’euros. Les malfaiteurs étaient très bien organisés. Les autorités ont démantelé deux sociétés installées à Montpellier dans l’Hérault et à Saint-Dié-des-Vosges. Elles avaient également recours à un centre d’appels basé en Tunisie.

À lire — Arnaque au phishing : ces faux conseillers bancaires vous appellent pour vider vos comptes

Le mode opératoire des 7 personnes appréhendées dans les Bouches-du-Rhône, dans la Loire et en région parisienne était simple comme bonjour, mais diablement efficace. Ces derniers envoyaient un e-mail à leurs cibles. Une fois le courriel ouvert, une fenêtre secondaire s’affichait dans le navigateur. Son message était alarmant : l’ordinateur était soi-disant bloqué et nécessitait l’intervention rapide d’un technicien informatique agréé par Microsoft. En appelant le numéro indiqué, une personne au bout du fil prenait le contrôle du PC pour résoudre le prétendu problème, puis facturait l’intervention à un prix pouvant atteindre les 1800 €.

Les escrocs avaient monté des sociétés dans l'Hérault et dans les Vosges

Cette opération de fausse réparation informatique a fait pas moins de 4000 victimes pour un préjudice estimé à plus de 1,2 million €. Comble du cynisme, certaines victimes ont été flouées deux fois par les cybercriminels. Ces derniers leur ont envoyé un message indiquant qu’une décision de justice leur permettrait d’être remboursées… mais qu’elles devaient tout d’abord fournir un RIB.

Les forces de l’ordre cherchent à mettre fin aux agissements de ce réseau depuis maintenant deux ans. À l’époque, 148 personnes s’étaient portées partie civile contre les cybercriminels. Les personnes interpellées seront jugées pour « escroquerie, tentative d’escroquerie en bande organisée, association de malfaiteurs, infractions liées au Système de Traitement Automatisé des Données et blanchiment d’escroquerie en bande organisée ». En matière de sécurité informatique, il convient de toujours rester sur ses gardes. Les malfaiteurs se font souvent passer pour des gens qui vous veulent du bien, à l’instar de ces faux policiers du Web qui veulent voler vos données personnelles, ou de ces faux employés de l’Assurance maladie, qui volent vos identifiants bancaires.

À lire — Arnaque Ameli : il perd 3700 € après s’être fait pirater son compte Apple Pay



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !