Forfait mobile : pourquoi le prix de votre abonnement risque d’augmenter

 

Le prix d'un forfait mobile en France risque d'augmenter dans les années à venir. Face aux dégâts causés par la guerre des prix, certains opérateurs pourraient finalement se résoudre à fusionner. Selon une étude, la consolidation du secteur des télécoms pourrait provoquer une forte hausse du coût des abonnements. Explications. 

forfait mobile augmenter prix abonnement

D'après les informations de nos confrères de Capital, certains opérateurs français envisagent toujours de fusionner. “Selon nos informations, des offres de rachat étaient encore d’actualité en ce début 2019” explique le média, sans préciser quels sont les 2 groupes concernés. Free, SFR et dans une moindre mesure Bouygues Télécom seraient les plus à même de participer à une fusion, estime l'analyse de Capital.

De son côté, Orange ne pourrait pas prendre part à une éventuelle consolidation vu sa “position dominante”. L'opérateur encourage néanmoins ses rivaux à passer à l'acte, estimant que “la structure du marché n’est pas saine, ni stable: la consolidation serait la meilleure façon possible d’éviter un crash industriel ou social”. Il y a quelques mois, Orange assurait même qu'un retour à 3 opérateurs était possible dès le premier semestre de 2019. Plus tôt, Stéphane Richard, PDG d'Orange, estimait même que la consolidation serait inévitable en 2019.

Pourquoi le prix de votre forfait mobile risque de grimper en flèche

De son côté, le gouvernement ne serait particulièrement favorable à une fusion, du moins à court terme “vu la sensibilité du thème du pouvoir d’achat” au cours des premiers mois de cette année. Selon Capital, l'Etat craint à raison que le retour à 3 opérateurs mette un point final à la guerre des prix qui fait rage entre Orange, SFR, Free et Bouygues Télécom. C'est en effet grâce à la présence de 4 opérateurs sur le marché français que le coût d'un forfait mobile est particulièrement faible dans l'Hexagone.

En d'autres termes, la consolidation des télécoms qui se profile risque tout simplement de ramener le marché à une époque pré-Free Mobile. En 2012, Xavier Niel a en effet bousculé le marché des télécoms avec des prix très bas, obligeant ses rivaux à s'adapter.Pour les opérateurs, la consolidation permettrait donc d'enterrer la hache de guerre et annoncerait le retour de la croissance. Depuis 2012, tous les opérateurs ont d'ailleurs connu tour à tour des difficultés financières, en témoigne le chiffre d'affaires en baisse des 4 groupes.

Lire aussi : retour à 3 opérateurs – Orange, Bouygues, SFR et Free feraient mieux d’innover selon l’Agence du Numérique 

Si la consolidation est une aubaine pour les télécoms, ce n'est pas le cas pour les abonnés. D'après une étude du Berec (l’alliance des régulateurs européens), un retour à 3 opérateurs augmentera inévitablement le prix des forfaits mobiles. C'est notamment ce qui s'est passé en Autriche, en Irlande et en Allemagne. En Autriche, la fusion de Hutchison et Orange en 2013 “a provoqué une hausse substantielle des prix en 2014 et 2015”. La situation s'est calmée à partir de 2016 grâce à la concurrence des opérateurs virtuels. Même son de cloche en Irlande après la fusion de Hutchison et Telefónica en 2014. Le Berec y a en effet constaté “une hausse des prix statistiquement significative” pour tous les abonnés dans l'année qui a suivi la consolidation. L'étude met en avant une situation analogue en Allemagne dans les mois qui ont suivi la fusion entre Telefónica et KPN en 2014.

Free, SFR et Bouygues Télécom démentent les rumeurs de fusion

Pour le moment, Free, SFR et Bouygues Télécom affirment officiellement qu'aucune fusion n'est à l'ordre du jour. Ces dernières années, le secteur des télécoms n'est pourtant pas passé loin de la consolidation à de multiples reprises. En 2018, Bouygues Télécom a tenté de racheter SFR mais les négociations ont rapidement capoté. Deux ans plus tôt, c'est Orange qui a essayé de mettre la main sur Bouygues.

Ces derniers mois, des rumeurs assurent que Iliad, maison mère de Free, est ouvert à l'idée d'un rachat. En janvier 2019, deux hauts cadres des deux groupes Iliad et Altice se seraient rencontrés afin de discuter d'une éventuelle fusion. Depuis, l'idée d'un mariage entre SFR et Free est resté dans l'air. Officiellement, Iliad “a vocation à rester indépendant”, assure Thomas Reynaud, le directeur général du groupe. Que pensez-vous de ces prédictions ? Craignez-vous la fusion de 2 opérateurs en particulier ? On attend votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !