FIFA et d’autres jeux pourraient bientôt être interdits aux moins de 18 ans en Allemagne

 

L’Allemagne pourrait bientôt interdire FIFA aux moins de 18 ans. Le pays projette en effet de voter une loi obligeant les éditeurs à retirer les loots boxes de leur jeu. Dans le cas contraire, ces dernières étant considérées comme des jeux de hasard, les mineurs ne pourront pas avoir accès aux titres en faisant usage.

fifa 2021 version pc
Crédits : EA

Les loots boxes n’ont pas la côte en ce moment auprès des gouvernements. Après la Belgique, qui a déjà interdit leur utilisation, c’est au tour de l’Allemagne de s’en prendre au système de vente pour le moins controversé. Polémique après polémique, les éditeurs essuient en effet les critiques des joueurs qui se retrouvent parfois désavantagés face à ceux ayant payé pour obtenir des bonus in-game. On se souvient notamment du fiasco qu’a été Star Wars Battlefront 2 à sa sortie, précisément pour cette raison.

Le conseil fédéral allemand souhaite ainsi proposer une loi forçant les éditeurs à supprimer ce système de leurs jeux. La raison avancée est la protection des plus jeunes, qui se retrouvent trop souvent à dépenser des fortunes pour acheter des skins et autres éléments. La loi pourrait entrer en vigueur dès le printemps 2021 en cas de validation des autorités. Les éditeurs pourront toutefois laisser le choix d’activer manuellement la fonctionnalité.

L’Allemagne s’attaque aux loot boxes

Pour rappel, une loot box est un contenu additionnel payant, que l’on obtient via un système de loterie. Le joueur dépense la somme demandée, puis un algorithme choisit au hasard le « cadeau » offert en retour. Aux yeux des autorités, il ne s’agit ni plus ni moins d’un jeu d’argent non adapté à un public plus jeune, sans parler des problèmes d’addiction qu’il génère. En déclarant les loot boxes comme telles, les jeux dans lesquels elles sont présentes sont de facto interdits aux mineurs.

Sur le même sujet — Loot boxes : des Youtubeurs célèbres incitent les enfants à jouer à des jeux de hasard, de vraies arnaques

L’Allemagne n’est pas la seule à vouloir bannir ce système. Les États-Unis ont déjà fait part de leur volonté d’étudier le dossier, tandis que la France souhaite protéger contre les dérives engendrées par les microtransactions. Autant dire que certains éditeurs vont accuser le coup en cas d’application de cette nouvelle législation. EA, notamment, publie de nombreux titres proposant des loot boxes, comme FIFA par exemple. D’autres ont déjà pris les devants : Epic Games a déjà fait ses adieux au système.

Source : Games Industry



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !