Fibre optique : Orange, Free et SFR ne déploient pas assez vite, l’Arcep les met en demeure

 

Le déploiement fibre optique patine : Orange, Free et SFR ne déploiement pas assez vite leur réseau et les met en demeure de faire le nécessaire pour revenir dans les délais d'ici le 31 décembre 2019 pour Orange et SFR ou le 31 décembre 2020 pour Free.

Pixabay + Phonandroid

Orange, Free et SFR se sont fait épingler par l'Arcep qui leur reproche leur lenteur dans le déploiement des réseaux de fibre optique. Les quatre opérateurs ont en effet une “obligation de complétude des déploiements FttH” selon laquelle ils doivent raccorder en fibre optique un certain nombre de points de mutualisation optique dans des “délais raisonnables”, c'est à dire entre deux et cinq ans en fonction des particularités locales. Or, il n'y a pas d'obligation sans contrôle (et sanctions). L'Arcep vient ainsi de réaliser une première phase de contrôle dont les résultats ne sont guère satisfaisants.

Orange, Free et SFR ne déploient pas assez vite leur réseau fibre optique

Cette phase de contrôles s'intéressait surtout au déploiement dans les zones les moins denses. Et le constat de l'Arcep est sans appel : “l’Autorité a constaté que pour un certain nombre de points de mutualisation (PM) des opérateurs Orange, SFR et Free Infrastructure situés dans les zones moins denses et âgés de plus de 5 ans, de trop nombreux logements ou locaux à usage professionnels restent non raccordables, et ce sans explication satisfaisante”.

L'Arcep ne donne pas de chiffres précis sur le nombre de raccordements manquants à la date du contrôle. Mais se contente de rappeler les objectifs initiaux lors de contrôles précédents, et les dates butoir pour se mettre en conformité. Ainsi l'opérateur qui semble, de loin, avoir le plus de travail pour rentrer dans les clous est Orange : l'opérateur a été mis en demeure le 18 décembre 2018. Orange n'avait pas respecté son “obligation de complétude sur 460 [points de mutualisation], dont dépend le raccordement de près de 180 000 locaux”.

L'Arcep rappelle qu'Orange n'a plus que jusqu'au 31 décembre 2019 pour se remettre dans les délais. Le 23 avril 2019, c'était au tour de SFR d'être mis en demeure de “respecter son obligation de complétude sur 15 [points de mutualisation], dont dépend le raccordement de près de 17 000 locaux, d’ici au 31 décembre 2019”. Free a, de son côté, été épinglé plus récemment : “le 18 juillet 2019, l’Autorité a mis en demeure Free Infrastructure de respecter son obligation de complétude sur 6 PM, dont dépend le raccordement de près de 37 000 locaux, d’ici au 31 décembre 2020”.

Lire également : Fibre optique – on arrive enfin aux 5 millions d'abonnés FttH

En cas de manquement, l'Arcep pourrait lancer une procédure judiciaire pouvant déboucher sur des sanctions.

Source : Arcep



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Free 5G
La 5G arrive d’ici quelques jours à Paris selon Free

La 5G ne va pas tarder à arriver sur Paris. Free a affirmé sur Twitter que la nouvelle génération de téléphonie mobile sera disponible dans quelques jours seulement dans la capitale. Xaniel Niel avait prévu l’activation des antennes pour fin…

antenne 4g barometre
La 4G de Free Mobile serait responsable de coupures TV

Free Mobile est accusé de priver des dizaines de Français de TV. D’après l’ANFR, une antenne 4G récemment déployée par l’opérateur perturbe le signal de la TNT. L’agence nationale des fréquences demande aux personnes concernées de déposer une réclamation. En théorie, Free Mobile est responsable…

bruxelles roaming abolition
Bruxelles va prolonger l’abolition du roaming en Europe jusqu’en 2032

Bruxelles veut prolonger la suppression du “roaming” ou des frais d’itinérances dans toute l’Union européenne pour les dix ans à venir. La Commission européenne souhaite garantir “la même qualité et la même vitesse de connexion” que dans leur pays d’origine…