Non, Facebook et WhatsApp ne livreront pas vos messages à la police britannique

Contrairement à ce qui a été annoncé par de nombreux médias, le traité entre les États-Unis et le Royaume-Uni sur la divulgation d’informations concernant des individus soupçonnés d’actes criminels graves n’obligera pas les messageries instantanées et réseaux sociaux à rompre leur chiffrement.

Facebook UK Police

Les rapports initiaux de Bloomberg et du Times laissaient entendre qu’un accord entre les États-Unis et le Royaume-Uni obligerait les entreprises de technologie à remettre des messages cryptés et à installer des portes dérobées. Les deux rapports, citant des sources confidentielles, ont déclenché des spéculations et ont été repris dans de nombreux médias. Mais de nouvelles informations contradictoires sont arrivées aujourd’hui et lèvent le voile sur cette décision administrative.

Lire aussi : Facebook bloque désormais les utilisateurs qui partagent des liens The Pirate Bay, même en privé

Le chiffrement de bout en bout reste intact

Des experts en sécurité ont déclaré que le traité visait à accélérer un processus juridique qui donne aux tribunaux et à la police britannique l’accès aux informations détenues par les grandes entreprises de technologie américaine, uniquement dans le cadre d’enquêtes criminelles. Il ne serait pas question de casser le chiffrement des conversations de bout en bout.

Will Cathcart, le patron de Whatsapp, s’est déclaré surpris des rapports de Bloomberg et du Times et a annoncé n’avoir pas reçu de consigne pour changer son produit. La messagerie instantanée la plus répandue sur mobiles communique énormément sur son chiffrement de bout en bout, afin de convaincre ses utilisateurs que seuls l’expéditeur et le destinataire ont accès aux messages. C’est un argument de poids pour la protection de la vie privée, et l’installation d’une porte dérobée aurait sans doute un effet dévastateur sur le nombre d’utilisateurs de cette application.

Lire aussi : WhatsApp – ne cliquez surtout pas sur un bouton de partage

Alex Stamos, l’ancien chef de la sécurité de Facebook, précise que le traité demande de donner accès aux métadonnées (numéro de téléphone, horodatages des conversations, adresse IP, liste de contacts et photo de profil), mais aucunement au contenu chiffré des messages. Grâce à cet accord, les tribunaux britanniques pourront maintenant émettre aux entreprises de technologie des demandes équivalentes à celles des tribunaux américains.

Source : Business Insider



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook teste un nouveau fil d’actualités organisé en 3 onglets

Facebook teste actuellement un nouveau fil d’actualités divisé en trois onglets différents sur Android. Ce nouveau flux vise à permettre aux utilisateurs d’accéder plus facilement aux publications les plus récentes ou aux posts déjà consultés. Le réseau social a confirmé l’existence d’un test en interne. …

Facebook passe le cap des 37 millions d’utilisateurs en France

Facebook a franchi le cap des 37 millions d’utilisateurs en France à la fin de l’année 2019, annonce le réseau social. Malgré les scandales à répétition, la plateforme a attiré un million d’internautes français en plus au cours de l’année…

Facebook : le mode sombre débarque sur l’application Android

Facebook s’apprête à déployer le mode sombre sur l’application Android. Plusieurs utilisateurs ont pu l’essayer, comme le précisent nos confrères du site Android Police. Le réseau social poursuit donc tranquillement l’uniformisation de ses services, puisque le « dark mode » a déjà…

Facebook OS : le réseau social prépare une alternative à Android

Facebook développe actuellement une alternative à Android. Avec Facebook OS, la firme de Mark Zuckerberg cherche à prendre son indépendance vis à vis de Google. Ce système d’exploitation alternatif est avant tout destiné aux enceintes connectées Portal et aux casques…

Facebook vous traque en permanence même lorsque le GPS est désactivé

Facebook a admis que son application utilise diverses techniques pour collecter les données de localisation des utilisateurs. Désactiver les services GPS sur votre smartphone n’empêche pas le réseau social d’utiliser votre emplacement à des fins de ciblage publicitaire. Facebook récolte…

Facebook, Instagram et Messenger sont encore en panne !

Facebook, Instagram et Facebook Messenger sont en panne en Amérique du Nord et en Europe. Les trois services sont momentanément inaccessibles pour des millions d’internautes. Certains ont même été déconnectés de leur compte en ligne. Le groupe californien a rapidement confirmé l’existence d’une panne.  Ce jeudi…