Facebook veut que vous puissiez liker et poster par la pensée

 

Facebook est en train de développer une interface cerveau-machine qui devrait à terme permettre de poster et de liker des statuts directement par la pensée. Bien que dans un premier temps la firme a un objectif plus facile à atteindre : trouver de nouvelles manières d'interagir avec la réalité virtuelle et augmentée.

Facebook l'avait promis lors d'une conférence développeurs en 2017 : le réseau social développe une interface cerveau-machine. Le genre de dispositif futuriste qui devrait à terme vous permettre de tout faire sur le réseau social par la pensée. Imaginez le progrès : fini le smartphone qui tombe des mains parce que vous écriviez un statut mais aussi terminé le semblant de déconnexion que vous pouviez jusqu'à présent vous imposer…

Facebook entre la course des interfaces cerveau-machine

Pourtant, n'imaginez pas que ce futur, qui n'a rien à envier aux histoires développées dans la série Black Mirror, est pour demain, ni même après-demain. Pour l'instant, Facebook s'est fixé des objectifs plus faciles à atteindre. Et mise sur une synergie entre ce projet et un autre domaine dans lequel la firme croit beaucoup : la réalité virtuelle et augmentée. A ce dessein, la firme commissionne des chercheurs de l'Université de Californie San Francisco (UCSF).

Ces derniers ont développé un algorithme qui détecte les mots auxquels on pense en temps réel – avec une efficacité de 76%. Néanmoins, il s'agit dans cette première phase de reconnaitre une série d'ordres restreinte, comme “retour à l'accueil”, “sélectionner” ou encore “supprimer”, dans le contexte d'une interface utilisateur sans dispositif de saisie classique.

Facebook explique cité par The Next Web : “nous n'espérons pas que ce système résolve le problème de la saisie [de texte] pour la réalité augmentée à court terme. C'est pour le moment lourd, lent, et peu fiable. Mais le potentiel est significatif, donc nous pensons que cela vaut le coup d'améliorer cette technologie de pointe avec le temps […] nous pourrions être capable de reconnaître des commandes comme “accueil”, “sélectionner” et “supprimer”, ce qui fournirait des manières entièrement nouvelles d'interagir avec les système de réalité virtuelle d'aujourd'hui et ceux de réalité augmentée demain”.

Le projet ressemble à celui de Neuralink développé par Elon Musk. A ceci près qu'il n'implique pas pour l'heure de chirurgie – mais s'appuie plutôt sur des électrodes disposées sur le crâne et de l'analyse oculaire via une webcam. Même si l'on ne s'attend pas à voir de tels dispositifs disponibles dans un futur immédiat, l'avenir de ce genre d'interface est en marche – pour le meilleur et sans doute aussi pour le pire. Qu'en pensez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : The Next Web



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !