Neuralink : Elon Musk va tenter de connecter le cerveau humain en Bluetooth dès 2020

Elon Musk présentait mercredi 17 juillet au petit matin (Paris) Neuralink – un nouveau projet qui a pour but d’interfacer le cerveau humain avec les machines. L’entrepreneur a dévoilé le système, qui se base sur un implant inséré au moyen d’une sorte de machine à coudre neurochirurgicale et connecté à un émetteur sans fil bluetooth. Des tests concluants ont déjà été menés sur des rats et des primates. Les premiers essais cliniques sur des humains pourraient commencer dès 2020.

Bluetooth cerveau Neuralink
Pixabay + Phonandroid

Cela fait plusieurs années qu’Elon Musk, qui a déjà révolutionné le paiement sur internet avec PayPal, le transport spatial avec SpaceX, les voitures et les batteries électriques avec Tesla, a décidé de se lancer dans les neurosciences. Dès 2016, l’entrepreneur fonde dans la plus grande discrétion une entreprise avec une équipe de spécialistes des neurosciences et d’ingénieurs dans le but de développer des interfaces cerveau-machine. Bien sûr, ce genre d’implants existent déjà pour les patients atteints de paralysie ou d’amputations : il s’agit alors de contrôler les mouvements d’une prothèse plus ou moins complexe. La nouveauté de Neuralink, c’est que l’entrepreneur souhaite aboutir une interface à forte bande passante capable de se connecter à une grande variété de programmes et de machines.

Neuralink : vous pourrez bientôt connecter votre cerveau en bluetooth à votre smartphone

Lors d’une présentation retransmise en direct, l’entrepreneur et différents intervenants de Neuralink ont détaillé l’état de leurs recherches et ce qu’ils comptent faire pour aboutir à leurs fins. Des tests sont menés sur des rats et des primates depuis plusieurs années. Jusqu’ici, les chercheurs ont réussi à implanter quelques 1 500 électrodes dans le cerveau de rats, à proximité des neurones, grâce à une sorte de machine à coudre neurochirurgicale, puis se sont intéressés aux primates. Elon Musk raconte ainsi qu’un singe a réussi à contrôler un ordinateur avec un dispositif semblable. Si bien que des essais cliniques sur l’homme pourraient commencer dès l’année prochaine : Elon Musk espère des essais dans la deuxième moitié de l’année. Le concept serait le même : grâce à leur machine à coudre high-tech, des chirurgiens pourraient implanter des milliers d’électrodes flexibles dont épaisseur ne fait même pas le quart de celle d’un cheveu.

Les données sont ensuite récupérées par un autre implant à la surface du crâne, derrière l’oreille : c’est notamment là que se trouvera la batterie du système. Les données sont ensuite retransmises sans fil ; comme pour captiver l’imagination davantage, Elon Musk a expliqué que les données pourraient être retransmises à votre smartphone en Bluetooth. Ce qui est fascinant, c’est qu’à en croire Elon Musk les électrodes implantées dans le cerveau humain – jusqu’à 10 000 avec le système actuel, 1000 fois plus que les meilleurs dispositifs sur le marché pour traiter Parkinson – fonctionnent dans les deux sens, en lecture et en « écriture ». Ce qui peut, en théorie, signifier que l’on pourra à terme interfacer divers capteurs et dispositifs avec le cerveau.

Lire également : Elon Musk promet des batteries avec durée de vie d’1,6 million km dès 2020

Bien sûr, le but du projet est d’abord médical : Neuralink compte mieux comprendre et traiter les maladies du cerveau. Pour autant, Neuralink est empreint d’une vision profondément transhumaniste – qui rappelle au passage beaucoup le concept d’interface cerveau machine imaginée dans la série Years and Years. Elon Musk évoque par exemple le contrôle d’ordinateurs et de smartphones sans clavier ou interface tactile. Il évoque également la « télépathie » – qui serait en théorie possible, grâce à cette transmission dans les deux sens, entre deux individus appareillés. Pour ceux qui voudraient aller plus loin, voici la vidéo de présentation de Neuralink (la vidéo proprement dite, en anglais, commence à 1:30:00 environ) :

La « machine à coudre » du projet Neuralink

L’implant externe qui se connecte sans fil à la machine

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows 10 va relancer automatiquement vos applications au redémarrage

Windows 10 20H1, la première mise à jour majeure de 2020 va introduire une nouvelle fonctionnalité intéressante. Elle permettra de relancer automatiquement les applications en cours d’utilisation avant l’extinction ou le redémarrage du PC. Microsoft vient de publier la Build…

Grâce à Google, votre smartphone va traduire le langage des signes

Grâce à Google, votre smartphone sera bientôt capable de traduire le langage des signes via sa caméra. Les ingénieurs de la firme américaine travaillent en effet actuellement sur une intelligence artificielle en mesure de comprendre les gestes d’une main humaine….

NordVPN : des faux sites propagent un dangereux malware bancaire

Des pirates profitent de la popularité de NordVPN pour diffuser Win32.Bolik.2, un malware bancaire sur l’ordinateur de leurs victimes. Des faux sites, imitant à la perfection l’interface de celui de NordVPN, propagent en effet des versions vérolées du célèbre VPN. Une…

Impots.gouv : environ 2000 comptes victimes d’un piratage

Les comptes impots.gouv d’environ 2000 administrés ont subi un piratage : des pirates sont parvenus à accéder aux déclarations d’impôts et les modifier. Les agents de Bercy affirment avoir néanmoins pu reprendre rapidement le contrôle de la situation et avertir…

IPTV : l’ALPA demande à Google de déréférencer une série de sites web

L’IPTV continue d’inquiéter les ayants droit et divers organismes de défense de leurs intérêts. L’ALPA, l’association de lutte contre la piraterie audiovisuelle veut nuire à la visibilité des fournisseurs de services d’abonnement qui permettent aux utilisateurs d’accéder à des milliers…