Facebook : la moitié de ses modérateurs risquent de développer des maladies mentales

Facebook s’est engagé à payer 52 millions de dollars à ses anciens et actuels modérateurs. Suite à une plainte déposée en Californie, le réseau social va verser au moins 1 000 dollars à chacun des 11000 employés souffrant de stress post-traumatique. Les plaignants affirment en effet que le travail de modérateur chez Facebook a de graves conséquences pour la santé mentale. 

facebook 52 millions dollars modérateurs traumatisés travail

En septembre 2018, Selena Scola, une ancienne modératrice de Facebook, a déposé une plainte auprès d’un tribunal californien. La jeune femme assure souffrir d’un syndrome de stress post-traumatique après 9 mois de travail chez Facebook. Ce type de trouble anxieux se manifeste généralement après une expérience traumatisante liée à l’idée de la mort.

Selena Scola affirme avoir été exposée quotidiennement à « du contenu hautement toxique, dangereux et préjudiciable au cours de son emploi ». La plainte, rapidement transformée en action collective par les avocats de la plaignante, indique : « Tous les jours, les utilisateurs de Facebook diffusent des millions d’images ou de vidéos en direct d’abus sexuels sur des enfants, de viols, de torture, de bestialité, de décapitations, de suicides et de meurtres » tacle la plainte déposée en 2018.

Pour endiguer l’effervescence de meurtres en direct sur Facebook Live, Facebook avait d’ailleurs recruté 3000 modérateurs supplémentaires en 2017. « Pour maintenir une plateforme aseptisée, maximiser ses profits déjà conséquents et soigner son image publique, Facebook se repose sur des personnes comme Mme Scola » poursuit la plainte. Les avocats affirment que la moitié des modérateurs risquent de développer de graves maladies mentales.

Sur le même sujet : Facebook lance Messenger Rooms, une copie non-sécurisée de Zoom et Houseparty

Facebook s’engage à soutenir davantage ses modérateurs

Après plusieurs mois de procédure, Facebook a finalement proposé un accord aux plaignants. L’entreprise de Mark Zuckerberg va verser 52 millions de dollars aux modérateurs. Concrètement, plus de 11.000 modérateurs de contenus Facebook aux États-Unis, anciens et actuels, percevront une prime de 1000 dollars. Les personnes dont le syndrome de stress post-traumatique a été diagnostiqué par un professionnel recevront même plusieurs milliers de dollars supplémentaires afin de rembourser leurs frais médicaux.

Ce n’est pas tout. Facebook s’engage aussi à mettre en place un soutien psychologique gratuit pour ses modérateurs. Des thérapeutes seront mis à disposition des personnes entrées en contact avec des contenus choquants. « Nous sommes reconnaissants aux personnes qui font ce travail important pour faire de Facebook un environnement sûr pour tout le monde » affirme Facebook dans un communiqué.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…