Facebook lance Messenger Rooms, une copie non-sécurisée de Zoom et Houseparty

 

Facebook lance Messenger Rooms, un service de visioconférence non-sécurisé. Avec une limite maximale de 50 participants par chat, Rooms se place comme un concurrent direct de Zoom, Houseparty ou encore Google Meet. Rooms est par ailleurs ouvert à tous, et non seulement réservée aux utilisateurs Facebook.

Messenger Rooms
Crédits : Facebook

En cette période de confinement, les services et applications de visioconférence ont le vent en poupe. En quelques semaines, Zoom est passé de 10 millions d'utilisateurs à plus de 300 millions. Un succès fulgurant, entaché par de nombreux problèmes de sécurité comme la diffusion de milliers de vidéos privées sur le net.

Parmi les autres propositions, il y a HouseParty, l'outsider pensé pour les jeunes et les “apérovisio”, et puis Google Meet le remplaçant officiel de Hangouts. Le service de visioconférence de la firme de Mountain View multiplie en ce moment les nouvelles fonctionnalités pour enterrer Zoom. Et en ce samedi 25 avril, nous apprenons que Facebook rentre dans la danse.

Le réseau social lance Messenger Rooms, un service de visioconférence directement lié à Messenger. Comme principal argument, Rooms met en avant sa limite maximum de 50 participants par conversation vidéo. Ce nouveau service est connecté à l'écosystème Facebook, c'est-à-dire qu'il sera possible de démarrer une visioconférence depuis Facebook, WhatsApp, Instagram ou bien Portal, les enceintes et caméra connectées de l'entreprise californienne.

C'est conçu pour être spontané. Je peux juste garder une fenêtre ouverte et des personnes que je n'aurais peut-être pas pris la peine d'appeler peuvent faire un saut par là. Je crois que c'est ce qui nous manque en ce moment“, explique Mark Zuckerberg sur le blog officiel de Facebook.

À lire également : Facebook lance Tuned, la messagerie privée pour les couples

Messenger Rooms bureau pc
Crédits : Facebook
Rooms version Bureau

Et la sécurité dans tout ça ?

Evidemment, l'ombre du scandale de Cambridge Analytica plane toujours au-dessus de Facebook. De fait, il est légitime de s'inquiéter quant au volet sécurité de Messenger Rooms. Premier grincement de dent, les conversations vidéo ne sont pas cryptées de bout en bout. D'après le réseau social, “il y a un défi trop important” pour fournir un chiffrement efficace sur des conversations vidéo avec autant de participants.

Néanmoins, Facebook assure y travailler activement et promet du chiffrement dans les semaines à venir. Par ailleurs, l'entreprise californienne ne veut pas reproduire les erreurs de Zoom avec le ZoomBombing. Il sera possible pour les administrateurs des chats d'exclure n'importe quelle personne de la “pièce” virtuelle, ainsi que de sécuriser son accès avec un mot de passe.

En outre, Facebook garantit que l'audio et la vidéo des conversations passées sur Rooms ne seront pas utilisés à des fins publicitaires. “Lorsque vous rejoignez une salle via Facebook ou Messenger, les participants avec lesquels vous n'êtes pas ami sur Facebook pourront voir et entendre tout ce que vous dites ou partagez dans la salle, mais ils n'auront pas accès à votre profil ou à d'autres informations dans d'autres parties de Facebook”, précise le PDG.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • facebook
    Facebook interdit désormais aux marques de cibler les mineurs avec leurs publicités

    Facebook a annoncé que les publicités s’adressant aux mineurs seront interdites sur l’ensemble de ses plateformes. Plus précisément, les publicitaires ne pourront plus s’appuyer sur les centres d’intérêt des utilisateurs de moins de 18 ans et devront se contenter d’informations comme…

  • facebook messenger emojis
    Facebook Messenger met les émojis en avant dans sa dernière mise à jour

    Facebook Messenger vient de recevoir une nouvelle mise à jour. Au programme, plusieurs fonctionnalités inédites toutes dédiées aux émojis, à l’image des Soundmojis, la dernière trouvaille de Facebook. En sa qualité de messagerie préférée des Français aux côtés de WhatsApp,…

  • joe biden decret tiktok
    Joe Biden accuse Facebook de tuer des gens, le réseau social répond

    Joe Biden s’est violemment attaqué à Facebook et aux réseaux sociaux. Le président des Etats-Unis a accusé les plateformes de “tuer des gens” en laissant circuler de fausses informations sur les vaccins. Facebook est rapidement monté au créneau pour se…

  • facebook soundmojis messenger
    Facebook Messenger lance les Soundmojis, des emojis qui font du bruit

    Facebook Messenger se dote d’une nouvelle fonctionnalité : les Soundmojis. Comme son nom l’indique, il s’agit ni plus ni moins d’emojis qui s’accompagnent d’un extrait sonore, comme des grillons, le bêlement d’une chèvre, un rire diabolique ou des applaudissements. Au…

  • facebook ios pistage
    Facebook panique : 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté l’anti-pistage d’iOS 14.5

    Alors que 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté le système anti-pistage publicitaire d’iOS 14.5, Facebook panique totalement. Face au manque de données collectées auprès des utilisateurs, le réseau social ne serait plus capable de fournir certaines mesures clés à ses…

  • Facebook iPhone
    Facebook accuse Apple de vouloir éliminer la concurrence avec ses applications par défaut

    Une nouvelle « étude » menée par Comscore et sponsorisée par Facebook affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces sur l’iPhone et prouve que les applications natives d’Apple dominent la plateforme mobile. Le conflit Facebook vs Apple ne date pas d’hier, Steve Jobs…

  • facebook smartphone main
    Facebook est jugé responsable en cas de trafic sexuel sur Messenger

    Facebook fait actuellement l’objet de plusieurs plaintes provenant de femmes exploitées par des proxénètes, qui les avaient contactées via Messenger. Les plaintes ont été jugées recevables au Texas et le réseau social pourra désormais être tenu responsable des trafics mis…

  • facebook whatsapp instagram
    Facebook ne sera finalement pas forcé de revendre WhatsApp et Instagram

    Un juge américain vient de rejeter deux plaintes antitrust majeures qui auraient pu forcer Facebook à se séparer de Instagram et de Whatsapp. La cour estime que le plaignant n’a pas fourni suffisamment de preuves contre le réseau social. Après…

  • doctolib smartphone
    Doctolib est accusé d’avoir transféré vos données personnelles à Facebook

    La plateforme médicale Doctolib aurait collecté les données personnelles de ses utilisateurs grâce à deux cookies, pour ensuite les transmettre au réseau social Facebook. Sans avertir les utilisateurs concernés, bien entendu.  Doctolib est une entreprise franco-allemande qui propose un service…

  • Facebook surveillance
    Facebook est désormais capable de déduire qui a créé un deepfake

    Facebook a développé une intelligence artificielle capable de non seulement détecter un deepfake, mais également de retrouver la trace de son créateur. Grâce à un système de modèles implémentés durant l’entraînement, l’IA peut repérer les deepfake créés selon la même…