Facebook va fournir les adresses IP des auteurs de contenus haineux à la police

Facebook fournira désormais les adresses IP des auteurs de propos haineux sur internet à la police française, annonce le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O. Jusqu'ici, le réseau social refusait de communiquer les adresses aux autorités, sauf dans certains cas précis. Pour le moment, il s'agit d'une mesure réservée à la France, précise l'homme politique. 

Facebook

“Ils nous ont annoncé que (…), eu égard aux discussions qu’ils ont eues avec nous, ils allaient transmettre les adresses IP pour les contenus de haine en ligne qui seraient demandées par la justice. Ce qui est une énorme nouvelle” explique Cédric O dans une interview accordée à nos confrères de Reuters.

Facebook va fournir les adresses IP d'auteurs de propos haineux sur internet à la justice française

“Cela veut dire que le processus judiciaire va pouvoir se dérouler normalement. C’est vraiment très important, ils ne vont le faire que pour la France” précise le secrétaire d'Etat au Numérique. Il s'agit donc d'une exception française. En novembre, Facebook et la France s'étaient déjà associé pour mettre sur pied un groupe de travail composé d'employés de Facebook et d’experts français d’internet (Arcep, CSA…). Ce groupement était entièrement consacré à la lutte contre la haine sur le réseau social. Il semblerait que le rapprochement entre le groupe américain et la France ait fini par porter ses fruits.

Jusqu'ici, Facebook acceptait de communiquer des adresses IP pour des cas graves, comme le terrorisme ou la pédo-pornographie. “Sur les sujets de haine en ligne, ils ne les donnaient pas” continue Cédric O. L'accord entre Facebook et le gouvernement français vise notamment les propos racistes, misogynes ou antisémites. Les adresses IP fournies par Facebook permettront à la justice française de mettre la main sur les auteurs de propos haineux en ligne. 

Il s'agit d'une première étape vers la fin de l'anonymat sur internet, comme l'a promis Emmanuel Macron en février dernier. Bien décidé à lutter contre le harcèlement en ligne, le président de la République souhaite réguler les réseaux sociaux en partenariat avec les plateformes. Cette mesure aura-t-elle un effet dissuasif sur les internautes ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Reuters

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
whatsapp
WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d’utilisateurs en France avec Facebook après l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Des représentants du groupe l’ont confirmé à un journaliste de BFM TV. Facebook nous l’a assuré la semaine dernière par…

trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…

facebook pages
Facebook supprime le bouton “like” dans les Pages

Facebook commence dès aujourd’hui à supprimer le bouton “like” dans un nombre non-précisé de pages. Ces dernières profitent au passage d’un nouveau design avec leur newsfeed dédié, FAQ et autres nouveautés qui visent à renforcer leur intérêt pour les entreprises….