Facebook, Snapchat, Instagram : inscription interdite pour les moins de 15 ans sans accord des parents

 

Facebook, Snapchat, Instagram, Twitter… l’inscription aux réseaux sociaux va être plus sévèrement réglementée en France. Le projet de loi sur les données personnelles va fixer l’âge minimal pour s’inscrire à un réseau social sans l’accord des parents à 15 ans. Entre 13 et 15 ans, l’autorisation parentale sera obligatoire, alors qu’un enfant de moins de 13 ans n’aura pas le droit de posséder ce type de compte.

facebook instagram snapchat

 Du changement est à venir en France pour l’inscription des jeunes sur les réseaux sociaux. Comme le rapporte Le Monde, l’Assemblée nationale a terminé l’examen en première lecture des articles du projet de loi sur les données personnelles ce 7 février 2018. Des textes qui concernent directement Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter et consorts, dans lesquels seuls 25% de Français ont confiance.

Facebook, Snapchat et Instagram : accord parental obligatoire pour les moins de 15 ans

Un adolescent qui n’est pas âgé d’au moins 15 ans ne pourra ainsi plus s’inscrire sur un réseau social sans l’accord de ses parents ou responsables légaux, alors que l’inscription restera purement et simplement interdite pour les ados en dessous de 13 ans. Pour ce faire, les nouveaux inscrits devront justifier leur identité avec des documents officiels, un système déjà utilisé sur certains services sensibles (sites de poker ou de transactions de cryptomonnaie par exemple).

La France suit la législation européenne, dont le règlement sur les données personnelles entrera en vigueur au mois de mai 2018. Les limites d’âge sont fixées librement par les États membres. En Espagne, par exemple, un adolescent pourra autoriser l’utilisation de ses données personnelles et donc s’inscrire sur un réseau social dès 13 ans sans l’accord de ses parents.

En France, l’âge de 15 ans a été préféré à 16 ans. « C’est un moment où le mineur rentre au lycée. C’est un moment où il y a une maturité suffisante pour maîtriser les usages sur Internet, et c’est un seuil que nous retrouvons aussi dans différents domaines (par exemple, le seuil de consentement en matière de sexualité, en matière de données de santé) », expliquait la rapporteure du texte Paula Forteza auprès de Next Impact.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
tiktok porno suppression
TikTok s’attaque au porno et supprime 470 000 comptes

TikTok a décidé de s’attaquer aux comptes abritant du contenu pornographique et/ou utilisé pour faire la promotion de la prostitution. Selon les données du réseau social, TikTok a banni en octobre 2020 pas moins de 470 000 comptes coupables de…

tiktok oubli ban usa
TikTok affirme que le gouvernement américain a oublié de le bannir

TikTok n’a pas de nouvelles de l’administration Trump depuis plusieurs semaines. Pour l’heure, la question de son bannissement est donc au point mort. Problème, la date limite pour céder totalement TikTok à des repreneurs américains est ce mercredi 12 novembre….

donald trump twitter
Twitter pourrait bannir Donald Trump en cas de défaite

Twitter pourrait bannir Donald Trump en cas de défaite. Comme l’expliquent nos confrères du site Bloomberg, en cas de défaite, le milliardaire redeviendrait un utilisateur lambda, soumis aux mêmes conditions et aux mêmes sanctions que n’importe quel utilisateur. Donald Trump…