Facebook payant : le réseau social confirme l’arrivée d’un abonnement pour les actualités

 

Facebook va pour la première fois introduire une offre payante à destination du grand public. L’un des cadres du plus grand réseau social au monde explique que cela répond aux cris des médias qui peinent à se financer. La fonctionnalité serait construite autour des Instant Articles : l’utilisateur devra s’abonner après avoir lu gratuitement 10 d’entre eux. Les premiers tests auront lieu d’ici octobre. 

facebook payant

C’est donc une réalité : Facebook va bel et bien introduire un abonnement payant à destination du grand public. Bien sûr, celui-ci sera optionnel, mais c’est tout un symbole pour un réseau social qui a promis de rester toujours gratuit. Un cadre de l’entreprise, Campbell Brown a ainsi expliqué lors du Digital Publishing Innovation Summit, conférence sur l’industrie des médias, que le changement vise à rémunérer les médias qui dépendent en partie du réseau social pour se diffuser :

 L’une des choses que nous avons entendu dans nos meetings préparatoires de la part de nombreux journaux et pure players c’est ‘nous voulons un produit sous souscription – nous voulons pouvoir voir un paywall [page d’abonnement,  ndlr] dans Facebook. Et c’est quelque chose que nous allons faire désormais. Nous allons lancer un produit sous abonnement

Facebook payant : le réseau social va bien mettre en place un abonnement pour les actualités

Concrètement une page d’abonnement s’affichera dès qu’un internaute aura consulté 10 articles. En plus de cela, facebook redirigera plus activement les lecteurs vers les sites des médias et leur page d’abonnement. Les articles concernés devraient faire partie des Instant Articles, un aggrégateur de news venant de centaines de sources et qui se base sur les préférences des utilisateurs.

La fonctionnalité sera, selon nos confrères américains de The Street, testée dès octobre. En faisant payer l’accès aux actualités Facebook tente d’apaiser un secteur qui se plaint depuis des années du peu de contrôle sur la façon dont leurs actualités sont partagées sur Facebook – et accessoirement de l’absence de revenus généré par ces interactions. Reste à savoir comment la nouvelle sera accueillie par les utilisateurs du réseau social.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…