Facebook est accusé de « surveillance de masse » sur les smartphones

Maj. le 23 octobre 2018 à 20 h 57 min

Facebook est une nouvelle fois accusé d’avoir récolté des données personnelles sur ses membres et leurs amis via ses applications. Six4Three, une ancienne start-up en procès avec le réseau social depuis 2015, affirme que Facebook se sert d’applications comme Facebook Messenger pour lire vos SMS, enregistrer vos appels téléphoniques et s’emparer des photos stockées sur votre smartphone. Une véritable « surveillance de masse » qui va au-delà de ce que l’on imaginait jusqu’ici. 

facebook

Comme le rapportent nos confrères du Guardian, Six4Three a présenté à la cour supérieure de San Mateo en Californie des documents officiels censés étayer la thèse d’une surveillance de masse. Selon les plaignants, le réseau social de Mark Zuckerberg ment aux développeurs et aux utilisateurs sur la quantité de données récoltées sur leur compte.

Facebook : une nouvelle plainte accuse le réseau social de nous espionner

« L’entreprise a utilisé ces données pour donner à certains produits et fonctionnalités Facebook un avantage concurrentiel » sur les autres applications, affirme la plainte. Six4Three assure aussi que le réseau social est capable d’accéder aux photos stockées sur votre smartphone une fois qu’un compte Facebook a autorisé l’accès à votre pellicule. Et donc à des photos qui n’ont jamais été télévisée sur les serveurs du réseau social.

« Ces allégations sont sans fondement et ne servent qu’à  détourner l’attention de la plainte qui demande au tribunal d’ordonner à Facebook de confier aux développeurs un accès illlimité aux données des amis des utilisateurs» défend un porte-parole de Facebook, qui souligne que cette possibilité a été enlevée en 2015. C’est d’ailleurs suite à cette décision du réseau social que Six4Three a mis la clef sous la porte. Peu après cette déconvenue, l’entreprise avait décidé d’attaquer Facebook en justice.

En mars dernier, Facebook a déjà avoué espionner des appels et SMS des utilisateurs Android depuis 2015. Le réseau social se défendait en assurant que le contenu des conversations n’était pas concerné. Facebook admet par contre enregistrer le numéro des contacts, l’heure et la date des appels et messages.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !