Facebook Messenger traduit désormais instantanément les messages du français à l’anglais

Facebook Messenger est désormais capable de traduire nos messages et conversations de l’anglais vers le français et du français vers l’anglais. Un outil bien pratique pour faciliter la communication entre les utilisateurs qui ne s’expriment pas dans la même langue. La France est le troisième pays à bénéficier d’une telle fonctionnalité après les États-Unis et le Mexique.

facebook messenger traduction

Facebook Messenger est désormais doté d’une nouvelle fonctionnalité de traduction instantanée des messages du français vers l’anglais et de l’anglais vers le français via l’assistant M depuis ce lundi 17 septembre 2018. Maintenant, quand un utilisateur est impliqué dans une conversation en anglais via l’outil de messagerie du réseau social, celui-ci proposera une traduction automatique. Idem pour les anglophones qui reçoivent des messages en français.

Facebook Messenger : la traduction français-anglais est disponible

« Le fait de traduire demande un effort, c’est donc un frein à communiquer de manière fluide et naturelle. Cette nouvelle fonctionnalité vise justement à permettre aux francophones d’entrer en contact avec des interlocuteurs avec lesquels ils n’auraient sinon pas été en mesure de communiquer », a expliqué Laurent Landowski, product manager pour Facebook Messenger, à LCI. Selon lui, la barrière de la langue est notamment un problème pour conclure des transactions via la Marketplace.

Les utilisateurs français peuvent se sentir privilégiés, ils sont parmi les tout premiers à bénéficier de cet outil. En mai 2018, il avait été déployé pour l’anglais et l’espagnol aux États-Unis et au Mexique, et c’était tout jusqu’ici. A noter que les autres pays francophones ne bénéficient pour l’instant pas de cette option. L’intégration d’autres combinaisons de langues arrivera progressivement, mais ce sera sans doute à chaque fois vers ou depuis l’anglais, du moins au début. Il va falloir se montrer patient avant de voir débarquer une traduction français-allemand ou français-espagnol sur Messenger.

Facebook proposait déjà de traduire les publications du fil d’actualité, mais le processus est plus compliqué sur la messagerie. « La communication sur Messenger est très différente de celles sur Facebook et Instagram, où les personnes font plus attention à ce qu’elles écrivent et vont avoir tendance à se relire avant de poster un message. Sur Messenger, les échanges sont beaucoup plus spontanés, les personnes vont à l’essentiel et surtout ne se relisent pas. Ils utilisent de l’argot, oublient les apostrophes, les accents, et font parfois des fautes d’orthographe. Il a donc fallu éduquer notre intelligence artificielle pour qu’elle apprenne à se comporter dans ce type d’environnement », a fait savoir Laurent Landowski, cité par LCI.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
La SNCF va vendre des billets de train via Facebook Messenger

La SNCF va désormais proposer la vente de billets par l’intermédiaire de l’application Facebook Messenger. Son assistant Ouibot va aider les utilisateurs à trouver le trajet adéquat, comme il pouvait déjà le faire avant, puis de l’acheter directement, ce qui…

Snapchat est sur le point de lancer une plateforme de jeux vidéo

Snapchat est sur le point de lancer une nouvelle plateforme de jeux vidéo. Le projet nommé en interne Project Cognac devrait proposer une poignée de jeux conçus par des développeurs tiers, et probablement plusieurs jeux fruit d’acquisitions récentes de la…

Facebook est en panne ? Telegram gagne 3 millions d’utilisateurs

Facebook a été victime d’un grosse panne, rendant inopérationnel le réseau social lui-même, mais aussi les applications Messenger, WhatsApp et Instagram. Pour continuer de communiquer, de nombreux utilisateurs se sont tournés vers l’alternative Telegram.  Vague de panique hier 13 mars…

Facebook veut devenir une messagerie privée et sécurisée

Facebook est en train de changer de modèle, explique Mark Zuckerberg. De réseau social, il veut passer à une plateforme de messagerie et de groupes privés sécurisée. Un changement dicté par la demande des utilisateurs, de moins en moins enclins…