Facebook ment dans ses rapports officiels : les articles anti-vaccins sont volontairement supprimés

 

À chaque fin de trimestre, Facebook dévoile la liste des liens les plus populaires sur sa plateforme dans un rapport officiel. Seulement, le groupe se garde bien d'intégrer les éléments pouvant faire polémique. En effet, le New York Times révèle qu'en ce début d'année 2021, un article très populaire auprès des anti-vaccins a été retiré du document final. Avec 54 millions de vues, il s'agissait pourtant du lien le plus consulté sur cette période.

facebook tim cook conseil effacer donnees
Crédit : Unsplash

Depuis le début de la pandémie, Facebook s'est érigé en véritable défenseur de la “vraie” information, combattant sans relâches les groupes et pages diffusant des fake news. En 2021, c'est pas moins de 3000 comptes qui ont sauté pour avoir relayé des données infondées sur les vaccins. Cette sentence découle d'une de ses nouvelles règles d'utilisation, entrée en vigueur en octobre 2020, qui interdit tout bonnement de poster des publications anti-vaccin. Déjà au centre de nombreux scandales, Facebook ne souhaite pas qu'on l'accuse en plus d'être à l'origine de la recrudescence de la méfiance envers la médecine – même si l'on pourrait décemment admettre qu'il y joue un rôle non négligeable.

Et pour préserver son image, Facebook est visiblement prêt à tout, allant jusqu'à falsifier des documents officiels. C'est en effet ce que révèle le New York Times. Le journal explique que chaque trimestre, le réseau social dévoile la liste des liens les plus consultés sur sa plateforme. Mais, pour le premier trimestre 2021, il y avait un lien manquant, et pas n'importe lequel puisque ce dernier a été plus de 54 millions de fois. Alors, pourquoi Facebook l'a retiré de son rapport ? Parce que cette publication n'est rien d'autre qu'un article suscitant beaucoup d'émotion auprès des antivaccins. Son titre : “Un docteur en bonne santé meurt deux semaines après reçu le vaccin contre le Covid-19 ; les CDC enquêtent”.

Facebook se fait prendre la main dans le sac en tentant de montrer patte blanche

Les 20 plus gros comptes ayant partagé le lien sont des pages connus pour poster régulièrement du contenu anti-vaccination. Dans les commentaires, les utilisateurs remettent en question la sécurité du vaccin. Bref, ce lien, le plus vu du premier trimestre 2021, ne montre pas Facebook sous son meilleur jour. C'est pourquoi il a décidé de l'enlever de son rapport, avant de se faire attraper. “Nous avons envisagé de publier le rapport plus tôt cette année, mais comme nous savions l’attention qu’il susciterait […] nous voulions effectuer des réparations dans le système”, a tenté de se justifier la firme.

Sur le même sujet : Facebook permet aux Afghans de verrouiller leur compte pour se protéger des talibans

Brian Boland, ancien vice-président du marketing chez Facebook, explique que “vous ne pouvez pas faire confiance à un rapport qui est organisé par une entreprise et conçu pour lutter contre un récit de presse plutôt qu'une véritable transparence significative. Il appartient aux régulateurs et aux représentants du gouvernement de nous apporter cette transparence. » Pour ce qui est du médecin décédé, les enquêteurs ont déclaré n'avoir trouvé aucun lien direct entre le vaccin et la raison de sa mort.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !