Facebook : une nouvelle plainte demande au géant de revendre WhatsApp et Instagram

Facebook a de nouveau des ennuis avec la justice américaine. La FTC a déposé une nouvelle plainte, cette fois-ci plus détaillée, pour convaincre les magistrats du monopole du groupe. Objectif : l’obliger à revendre WhatsApp et Instagram.

Facebook
Crédits : Unsplash

Les procès antitrust ont la côte en ce moment. Google, Amazon, Facebook, les grands noms du web sont désormais habitués à verser des sommes plus ou moins astronomiques pour payer des amendes suite à des pratiques anticoncurrentielles. Ce qui est moins habituel, en revanche, c’est qu’on leur demande de revendre certaines de leurs sociétés. C’est exactement ce qu’a demandé la Federal Trade Commission (FTC), l’autorité américaine de régulation de la concurrence, à Facebook, en 2019. La plainte arguait à l’époque que par le rachat de ces deux applications, le groupe de Mark Zuckerberg s’était assuré un monopole lui permettant d’écraser ses rivaux.

Mais, en juin de cette année, la justice a tranché en faveur du réseau social, jugeant que le dossier manquait « de concret sur le pouvoir réel de Facebook ». Qu’à cela ne tienne, la FTC est revenue à la charge ce jeudi 19 août. Cette nouvelle plainte se veut cette plus détaillée, précisant notamment comment l’entreprise en est arrivée à ce stade de domination du marché. Pour Holly Vedova, qui a supervisé le projet, tout remonte à l’arrivée de nouvelles applications smartphone, rapidement devenues aussi populaire que le géant du web.

Sur le même sujet : L’enquête antitrust américaine recommande de démanteler Google, Apple, Facebook et Amazon

Facebook va-t-il devoir se séparer de WhatsApp et Instagram ?

« Facebook manquait de compétences et talents techniques nécessaires pour survivre à la transition vers le mobile », explique-t-elle. « Après avoir échoué dans la compétition contre les nouveaux innovateurs, Facebook les a illégalement rachetés ou enterrés quand leur popularité devenait une menace existentielle ». Un rachat qui, rappelons-le, à côté au groupe la bagatelle de 20 milliards de dollars pour les deux applications.

Dans son dossier, la FTC écrit : « En dépit d’une importante insatisfaction de ses clients, Facebook a engrangé d’énormes profits pendant une longue période, ce qui suggère à la fois qu’il dispose d’un pouvoir de monopole et que ses concurrents directs dans les réseaux sociaux ne sont pas en mesure de franchir les barrières à l’entrée et de remettre en cause sa domination ». Selon l’autorité, « les réseaux sociaux personnels constituent un type de service en ligne unique et distinct ». Selon les derniers chiffres, l’empire Facebook pèse 3,5 milliards d’utilisateurs, soit 65 % de l’ensemble des réseaux sociaux.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !