Facebook a laissé 419 millions de numéros de téléphone à la merci des pirates

Maj. le 5 septembre 2019 à 19 h 11 min

Facebook a laissé sur un serveur non sécurisé et accessible à tous 419 millions numéros de téléphones d’utilisateurs, tous reliés à leur ID Facebook et parfois même à d’autres données personnelles comme le nom, le sexe ou la localisation. 

facebook mark zuckerberg

Et encore une faille de sécurité qui expose nos données personnelles chez Facebook. Comme rapporté par TechCrunch, le chercheur en sécurité et membre de la GDI Foundation Sanyam Jain a découvert un serveur non sécurisé, qui n’était protégé par aucun mot de passe et accessible à n’importe qui, contenant 413 millions de numéros de téléphone d’utilisateurs, parfois associés à d’autres informations comme le nom de la personne, son pays de résidence ou son sexe.

Facebook : 419 millions de numéros de téléphone accessibles à n’importe qui

On ne sait pour le moment pas si les données d’utilisateurs français ont été compromises. Ce ne serait pas étonnant étant donné le volume concerné. Les États-Unis (133 millions), le Vietnam (50 millions) et le Royaume-Uni (18 millions) font partie des nations les plus touchées. Cette révélation survient quelques mois après l’identification d’un problème avec le système d’authentification à double facteur de Facebook, qui rendait les numéros de téléphone publics.

Lire aussi : Facebook collecte les données sensibles des utilisateurs même sans compte

« Cet ensemble de données est ancien et semble contenir des informations obtenues avant que nous ayons apporté des modifications l’année dernière pour empêcher les gens de trouver d’autres personnes à l’aide de leurs numéros de téléphone » a déclaré un porte-parole du réseau social à TechCrunch. Il fait ici référence à l’annuaire inversé de Facebook qui permettait de retrouver facilement le profil des personnes en tapant leur numéro de téléphone dans la barre de recherche. « L’ensemble de données a été supprimé et nous n’avons trouvé aucune preuve que des comptes Facebook aient été compromis », tient à rassurer la plateforme. Mark Zuckerberg avait promis du changement avec une meilleure protection de la vie privée des utilisateurs de Facebook, il y a encore du chemin à faire.

Source : TechCrunch

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Une attaque DDoS rapporte 2,5 millions de dollars à Wikipédia

Vendredi dernier, le site encyclopédique Wikipédia était victime d’une conséquente attaque DDoS (Distributed Denial of Service). Pour limiter les dégâts d’une telle menace, la Wikimedia Foundation vient de recevoir une jolie somme de la part d’un généreux donateur pas si…

NordVPN : des faux sites propagent un dangereux malware bancaire

Des pirates profitent de la popularité de NordVPN pour diffuser Win32.Bolik.2, un malware bancaire sur l’ordinateur de leurs victimes. Des faux sites, imitant à la perfection l’interface de celui de NordVPN, propagent en effet des versions vérolées du célèbre VPN. Une…

Impots.gouv : environ 2000 comptes victimes d’un piratage

Les comptes impots.gouv d’environ 2000 administrés ont subi un piratage : des pirates sont parvenus à accéder aux déclarations d’impôts et les modifier. Les agents de Bercy affirment avoir néanmoins pu reprendre rapidement le contrôle de la situation et avertir…

WhatsApp, Skype et Slack sont victimes d’une faille de sécurité

WhatsApp, Skype et Slack sont vulnérables. Ces trois logiciels reposent sur la technologie Electron, qui présente une importante faille de sécurité. Les développeurs ont été prévenus, mais ils font pour l’instant la sourde oreille et aucun correctif n’a été déployé…