Facebook est prêt à payer pour pouvoir vous espionner

 

Facebook veut encore et toujours nos données personnelles. Mais cette fois, le réseau social est prêt à récompenser les utilisateurs qui acceptent de lui fournir plutôt que de les espionner sans leur consentement. Avec Study, la firme de Mark Zuckerberg conserve le même objectif, mais mise sur plus de transparence. 

study facebook

Vos données personnelles sont précieuses pour Facebook, qui est prêt à aller très loin pour les obtenir. Après les multiples scandales auxquels a été mêlé le réseau social, la firme de Mark Zuckerberg adopte désormais une approche plus transparente avec le lancement de l'application Study. Le principe : vous donnez à Facebook la permission d'espionner votre comportement sur votre smartphone et vous recevez en échange des contreparties.

Facebook lance Study, pour vous espionner avec votre consentement

Study récolte tout un tas de data, comprenant l'identité des applications que vous installez sur votre mobile, la fréquence et le temps à laquelle vous les utilisez, le pays d'où vous venez, le modèle d'appareil que vous utilisez ou encore le réseau sur lequel vous êtes connecté. L'application rappellera régulièrement à l'utilisateur à quoi il s'est engagé en rejoignant le programme.

Lire aussi : Facebook dénonce Google et Twitter, qui exploitent aussi nos données personnelles

Facebook insiste sur le fait que Study ne collecte pas les identifiants, mots de passe et contenus échangés (messages, photos, vidéos) à travers les apps (encore heureux). “Nous ne vendons pas non plus les informations récoltées avec l'application à des tiers et ne les utilisons pas pour le ciblage publicitaire. Elles ne sont pas ajoutées au compte Facebook d'un participant s'il en a un”, est-il ajouté.

Study va être disponible dans un premier temps aux États-Unis et en Inde. Il faudra être âgé d'au moins 18 ans pour participer et être équipé d'un appareil sous Android puisque l'app est proposée uniquement sur le Google Play Store. Pour le moment, Facebook n'a pas détaillé le système de récompenses. Dans le passé, les utilisateurs pouvaient recevoir des bons d'achat d'une valeur allant jusqu'à  20 dollars tous les mois à travers un autre programme similaire.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient “trop sexy”

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est “trop sexualisé” pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…

facebook hq menlo park
Facebook menace de fermer Facebook et Instagram en Europe

Une décision de la haute Cour d’Irlande force désormais Facebook à ne plus rapatrier les données personnelles d’utilisateurs européens aux Etats-Unis. Le réseau social fait appel de la décision et menace de fermer ses différents réseaux sociaux en Europe s’il…