Facebook : la CAF démasque un couple de fraudeurs grâce aux photos partagées en ligne

Facebook a permis de démasquer un couple de fraudeurs. En examinant les photos et les publications partagées sur le réseau social, la Caisse d’allocations familiales (CAF) s’est rapidement rendue compte que le couple percevait indument des allocations au titre de parent isolé. Sans surprise, l’organisme réclame le remboursement complet des allocations perçues illégalement. 

Facebook panne

La femme de 50 ans résident à Allemagne-en-Provence, dans les Alpes de Haute-Provence, a touché 25 112 euros d’allocations familiales en temps que mère célibataire isolée entre 2014 et 2018. La commerçante ambulante vît pourtant depuis plusieurs années avec un compagnon de 45 ans, rapportent nos confrères du Parisien.

C’est en scrutant le profil Facebook de la quinquagénaire que la CAF a compris la supercherie. Sur le mur de l’accusée, l’organisme a découvert de nombreuses photos, vidéos et publications illustrant la vie conjugale du couple. Évidemment, la relation du couple aurait dû être déclarée à l’administration il y a plusieurs années.

Le couple a rapidement admis les faits. La commerçant a avoué avoir rempli de fausses déclarations. Même son de cloche du côté du compagnon. Complice tacite du délit, l’homme met en avant d’importantes difficultés financières. Les deux fraudeurs ont déjà écopé de 1500 euros d’amende. La CAF exige le remboursement intégral des sommes indûment perçues accompagnées de dommages et intérêts. L’affaire passera devant les tribunaux en mai 2020. Le tribunal statuera alors sur les dommages et intérêts à verser à la Caisse d’allocations familiales.

Lire également : pourquoi cet avocat estime que surveiller Facebook est liberticide

Un jeune fraudeur trahi par son compte Facebook

Ce n’est pas la première fois qu’une administration s’appuie sur les publications partagées sur les réseaux sociaux pour débusquer des fraudeurs. Récemment, Pôle Emploi s’est rendu compte qu’un jeune homme de 25 ans continuait de percevoir des allocations de chômage alors qu’il ne résidait plus en France depuis plusieurs années. L’administration a découvert sur le mur Facebook de l’internaute des photos illustrant sa vie en Turquie.

Dès 2020, les administrations fiscales et douanières pourront aller encore plus loin pour traquer la fraude fiscale partout sur le web. L’article 57 du nouveau projet de loi de finances 2020 autorise le fisc et les douanes à consulter et se servir de toutes les données accessibles sur les réseaux sociaux pour traquer les fraudeurs.

Source : Le Parisien



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…