L’Europe menace Apple d’une amende de 27 milliards d’euros pour abus de position dominante

 

L'Europe menace d'infliger une amende de 27 milliards d'euros à Apple pour abus de position dominante et pratiques anti-concurrentielles. Saisie par une plainte de Spotify, la Commission Européenne estime que le géant américain avantage illégalement son propre service musical, Apple Music. 

Apple Music

Il y a quelques jours, l'Europe a une nouvelle fois accusé Apple d'abus de position dominante. La Commission européenne estime qu'Apple se sert de sa position privilégiée pour mettre en avant Apple Music, son service streaming musical, au détriment de services concurrents. Pour rappel, tout est d'ailleurs parti d'une plainte de Spotify  déposée en 2019.

“Avec Apple Music, Apple est également en concurrence avec les autres fournisseurs de streaming musical. En imposant des règles strictes sur l’App Store qui désavantagent les services de diffusion de musique concurrents, Apple prive ses utilisateurs d'un choix de diffusion de musique moins chers” accuse Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne en charge du numérique.

Apple répond aux accusations de l'UE

Après avoir rendu public les conclusions préliminaires de son enquête, la Commission Européenne a demandé à Apple de livrer sa propre version des faites. Dans un communiqué adressé à nos confrères de TechCrunch, le géant de Cupertino s'est fermement défendu de pratiques anticoncurrentielles“Le cœur de cette affaire est le souhait de Spotify de pouvoir faire de la publicité pour des offres hors de son application à partir de leur propre application iOS, une pratique qui n’est autorisée dans aucun des magasins d'apps du monde” souligne Apple, estimant que Spotify veut profiter des avantages de l'App Store sans payer.

Si les arguments d'Apple ne suffisent pas à infléchir la position de la Commission Européenne, le géant californien pourrait devoir s'acquitter d'une amende de 27 milliards de dollars, ce qui correspond à 10% de son chiffre d'affaires. Ce n'est pas la première fois que Margrethe Vestager menace Apple, ou un autre géant de la technologie, d'amendes titanesques. En 2016, la Commission a sanctionné Apple avec une amende de 13 milliards d’euros pour avoir passé un accord fiscalement avantageux avec l'Irlande. Finalement, la Cour de justice de l’Union Européenne a invalidé cette décision l'an dernier, permettant à Apple d'échapper à la sanction financière. Le groupe parviendra-il à nouveau à échapper à la Commission ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !