Etats-Unis vs Chine : hausse des droits de douane, Xi Jinping répond par des représailles

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine reprend de plus belle : ce vendredi 10 mai à 00h01 (Washington), l’administration Trump a mis ses menaces à exécution, et relevé les droits de douane sur 200 milliards de dollars d’exportations chinoises. Les importations de produits électroniques grand public sont concernés par cette hausse des taux qui passent de 10% à 25%. La Chine a immédiatement annoncé être sur le point de prendre les « contre-mesures nécessaires ». Pourtant, les négociations continuent. La veille, Donald Trump affirmait même avoir reçu une « très belle lettre » de son homologue Xi Jinping…

trump chine

Washington a mis ses menaces à exécution : selon le journal Le Monde, depuis ce vendredi 0h01 (heure locale), les droits de douanes sur quelques 200 milliards de dollars de marchandises en provenance de Chine est passé de 10% à 25%. Dans le lot, on trouve, notamment, des produits électroniques grand public – que de nombreuses firmes américaines, dont Apple, Google, Qualcomm, Broadcomm, Micron… Une mesure que l’on aurait pu penser futile, alors que les négociations autour d’un accord restent en cours depuis plusieurs semaines. Mais Washington semble dans une phase de négociation musclée, puisque la Maison Blanche laisse planer une hausse des droits à 25%  sur des biens Chinois non encore taxés dont la valeur équivaut à 325 milliards de dollars.

Lire également : Etats-Unis vs Chine – Trump annonce une taxe de 25% sur les importations de smartphones chinois

Les Etats-Unis mettent leurs menaces à exécution, la Chine répond par des représailles

Ce n’est donc pas une surprise si, dès l’annonce de l’entrée en vigueur de ces taxes, la Chine a annoncé la mise en place de « contre-mesures nécessaires » pour répondre à cette menace. Contrairement à d’autres déclaration du même ton par le passé, les autorités du pays n’ont, néanmoins, pas souhaité détailler les mesures en question. Comme le rapporte Huffington Post, Donald Trump laissait pourtant planer, la veille, la conclusion d’un accord dans la semaine. Le président des Etats-Unis a même rapporté avoir reçu une « belle lettre » de son homologue Xi Jinping jeudi 9 mai 2019. Et annoncé qu’il lui « parlerait sans doute par téléphone ». Mais Trump de souligner immédiatement les mérites d’un non-accord qui feraient entrer « 100 milliards de dollars par an » dans les caisses de l’Etat, selon lui.

Lire aussi : Affaire Huawei – la Chine attaque les États-Unis

La situation est d’autant plus surprenante que les négociations continuent, malgré la hausse des droits de douane. Comme le rapporte Le Figaro, Liu He, le négociateur spécial du régime chinois, est toujours sur place à Washington. Ce tour de force de l’administration Trump s’expliquerait par la tournure des négociations avec la Chine. Xi Jinping accepterait, en effet d’acheter plus de produits américains, mais pas d’inscrire de mesures obligatoires dans la loi, ce qui donnerait une dimension irréversible à l’accord et pourrait remettre en cause le modèle du capitalisme d’Etat chinois. Le FMI et divers acteurs internationaux ont de leur côté exprimé leur inquiétude face à une guerre commerciale dont les conséquences pourraient se ressentir partout dans le monde.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
USB4 : tout comprendre à la nouvelle norme USB

L’USB4 a sa certification, les premiers produits utilisant cette nouvelle norme peuvent commencer à être produits. Mais quand va-t-on vraiment voir débarquer sur le marché des appareils avec ce standard ? Quelles sont ses caractéristiques ? Va-t-on avoir droit à…

Amazon crée une plateforme où les profs peuvent vendre leurs cours

Amazon annonce le lancement de Ignite ce mercredi 13 novembre. Ignite est une plateforme dédiée aux professeurs sur laquelle ils pourront vendre leurs cours. Amazon considère Ignite comme un bon moyen pour les enseignants d’arrondir leurs fins de mois.  …