5G : l’attribution des fréquences finalement repoussée à mars 2020

 

Les enchères pour l'attribution des fréquences 5G ne devraient pas intervenir en France avant mars 2020 selon Reuters. Les discussions entre le gouvernement et l'Arcep sur les modalités des enchères piétinent, notamment sur les questions du prix et de la taille du spectre à attribuer. Les divergences entre les deux parties auront finalement pour conséquence de retarder le processus d'au moins trois mois par rapport au calendrier initial.

5G

Le lancement commercial de la 5G en France risque d'avoir du retard. Les enchères initialement prévues pour se tenir en janvier 2020 ne devraient finalement pas avoir lieu avant le mois de mars. Selon Reuters, ce retard est dû aux discussions actuellement en cours entre le ministère des Finances et l'Arcep. Les deux institutions peinent à trouver un terrain d'entente sur le prix plancher des enchères et la taille du spectre à allouer aux opérateurs.

Selon une source proche du dossier « tout n'a pas encore complètement convergé entre l'Arcep et le gouvernement ». Cela ne devrait plus tarder « mais c'est quand on entre dans les derniers détails de la procédure que les difficultés apparaissent », a-t-elle ajouté. La procédure doit se dérouler en deux phases : la première consistera à attribuer une série de blocs aux opérateurs à un prix fixe. La seconde série concerne la mise aux enchères. Le gouvernement avait promis un prix de réserve abordable pour encourager les opérateurs investir davantage pour accélérer le déploiement de la 5G.

Selon l'une des sources de Reuters, ce prix de réserve devrait tourner autour d' 1,5 milliard d'euros . Il ne reste plus qu'à ce que les deux institutions parviennent à un accord sur tous les points des modalités. Les protestations de Free Mobile et de Bouygues Télécom sur le déséquilibre des enchères 5G ne sont pas étrangères à ce retard puisqu'elles avaient poussé le gouvernement revoir sa copie pour une attribution plus équitable des blocs de fréquences.

Les longues discussions entre le gouvernement et l'Arcep auront pour effet de retarder le processus juridique de moins trois mois au moins selon les sources. Orange qui promettait lancer les premiers forfaits 5G au printemps 2020 devrait donc se résigner à revoir son calendrier.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !