Emmanuel Macron communique avec Gmail : un danger pour la cybersécurité nationale ?

Maj. le 14 juin 2019 à 10 h 16 min

Emmanuel Macron est un fervent utilisateur de Gmail, le client mail gratuit de Google. Le président utilise en effet un compte personnel pour échanger avec des ministres ou avec des élus. Cette habitude pourrait-elle constituer un danger potentiel pour la cybersécurité nationale ? Explications. 

gmail Emmanuel macron

« Le chef de l’Etat échangerait beaucoup par le biais de son adresse Gmail personnelle, dont il est le seul à détenir les codes d’accès » rapportent nos confrères du Monde. Cet adresse serait essentiellement utilisée pour communiquer avec des élus, des conseillers ou des concitoyens rencontrés lorsqu’il était ministre. L’Elysée a confirmé l’existence de cette adresse mail mais a assuré qu’Emmanuel Macron s’en sert uniquement à titre privé.

Les conversations d’Emmanuel Macron sont-elles confidentielles sur Gmail ?

En 2018, Google admettait que des développeurs d’applications tiers peuvent lire vos mails sur Gmail. Cet accès est réservé à des développeurs approuvés au préalable par la firme. Ainsi, si Emmanuel Macron s’est connecté à un service spécifique avec son adresse Gmail, ses conversations pourraient potentiellement être lues par des développeurs. Ces informations, potentiellement très précieuses pour les services de renseignements étrangers, pourraient-elle être monnayées par un développeur peu scrupuleux ?

De même, un compte Gmail n’est pas protégé contre les pirates. Ainsi, un attaquant au service d’une nation étrangère pourrait très bien profiter de cette brèche. On se rappellera qu’en 2016, une vaste cyberattaque gouvernementale s'emparait des comptes Gmail de journalistes, prix Nobel et de diplomates.

Comme le rapportent nos confrères de BFM TV, les données accessibles dans Gmail pourraient parvenir jusqu’à la National Security Agency (NSA), un organisme de renseignement américain. En 2013, le célèbre Edward Snowden, ex-analyste chez la NSA, révélait l’existence du programme de surveillance PRISM. Ce programme permettrait à la NSA d’accéder aux données détenues par de nombreuses entreprises, dont Google.

Google dément

Google a rapidement tenu à rassurer les utilisateurs en rappelant que Larry Page, fondateur de la firme , et David Drummond, son directeur juridique, ont démenti fermement les accusations d’Edward Snowden. « Nous n’avons adhéré à aucun programme offrant au gouvernement américain – ou à tout autre gouvernement – un accès direct à nos serveurs » expliquait Google dans un communiqué officiel en 2013.

Le géant du net renvoie aussi vers son « rapport de transparence » où il divulgue les « informations sur le nombre et le type de demandes que nous recevons des gouvernements ». « Les autorités administratives, les tribunaux et les parties de procès civils demandent régulièrement aux entreprises du secteur de la technologie et des communications d’indiquer comment une personne utilise leurs services » admet Google dans un effort de transparence. Enfin, Google promet que « le protocole S/MIME assure le chiffrement avancé des e-mails pendant leur acheminement ».

Pour utiliser Gmail, le chef de l’Etat utilise probablement son iPhone personnel, un appareil non sécurisé. Pour les échanges plus sensibles, le président est invité à utiliser Teorem, un smartphone secret défense conçu par Thales, ou son Samsung Galaxy S, un téléphone chiffré par Orange Cyberdéfense et Ercom. Que pensez-vous de cette révélation ? Emmanuel Macron doit-il absolument cesser de communiquer via Gmail ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Sécurité : Huawei subirait un million de cyberattaques par jour

D’après le chef de la sécurité de Huawei, l’entreprise repousserait une quantité impressionnante d’attaques informatiques. Des attaques à travers le monde entier, et des autorités américaines qui n’y seraient pas étrangères, selon l’entreprise. Si Huawei doit faire face à l’ire…

WhatsApp : un simple GIF permet de pirater votre smartphone

Une faille découverte dans l’application WhatsApp et qui affecte les smartphones Android permet d’accéder à vos photos privées et autres données personnelles. Il suffit d’un GIF modifié pour exploiter cette vulnérabilité qui vient d’être découverte par un chercheur en sécurité….

Une attaque DDoS rapporte 2,5 millions de dollars à Wikipédia

Vendredi dernier, le site encyclopédique Wikipédia était victime d’une conséquente attaque DDoS (Distributed Denial of Service). Pour limiter les dégâts d’une telle menace, la Wikimedia Foundation vient de recevoir une jolie somme de la part d’un généreux donateur pas si…