Elle vole 600 000€ à son employeur pour les investir dans un jeu d’argent sur smartphone

 

Rachel Naomi Perri, Australienne de 49 ans, a été incarcérée après que son employeur a découvert un manque de 600 000 € dans ses comptes. Diagnostiquée « sévèrement addicte aux jeux d’argent », celle-ci a transféré diverses sommes sur ses comptes personnels pour ensuite l’utiliser dans Heart of Vegas, une application de paris sur smartphone. Comble de l’ironie, le jeu ne permet pas de gagner de l’argent réel.

jeu d'argent casino
Crédits : Unsplash

On le dirait jamais assez, l’addiction aux jeux d’argent est un véritable fléau. Leur déploiement sur smartphone n’arrange rien au problème, rendant accessible la chose au plus grand nombre. Certains utilisateurs accusent en outre Apple d’héberger des applications illégales de pari en ligne qui ont coûté très cher aux joueurs. Rachel Naomi Perri est malheureusement tombée dans le panneau et a élevé le préjudice à un tout autre niveau.

Pendant trois ans, cette Australienne de 49 ans a été employée par un cabinet de vétérinaire. Ce n’est que lorsque cette dernière fut licenciée en 2019 que la supercherie a éclaté au grand jour. Pendant toute la durée de son contrat, Rachel Perri a détourné 940 000 dollars australiens, soit 595 000 euros, qu’elle réinvestissait directement dans une application de jeu d’argent.

Elle dépense 600 000 euros dans un jeu qui ne permet pas de gagner de l’argent

Rachel Perri a immédiatement plaidé coupable lors de son arrestation. Elle a révélé avoir réalisé 475 transferts frauduleux depuis la trésorerie du cabinet vétérinaire vers divers comptes et cartes bancaires personnels. Quand la police lui a demandé les raisons de ses actions, elle n’a pas su donner de réponse. Elle explique être dans son « propre petit monde » lorsqu’elle joue. « Je me suis mise dans un tas d’ennuis, mais j’ai décidé de continuer jusqu’à ce qu’on m’attrape », avoue-t-elle. « Je savais que je ne pourrais pas m’en sortir. J’attendais que la police frappe à la porte. »

Sur le même sujet : Facebook peut cibler illégalement des enfants avec des pubs sur le tabac, l’alcool et les jeux d’argent

Son avocat explique que la femme de 49 ans a depuis été diagnostiquée avec une addiction sévère aux jeux d’argent. « Elle laissait tourner le jeu la nuit pour qu’il passe en automatique », complète-t-il. En outre, Rachel Perri ne jouait pas pour l’argent à proprement parler. En effet, Heart of Vegas, l’application utilisée, précise dans ses CGU que les utilisateurs « doivent payer pour obtenir des objets virtuels » mais que ces derniers « ne peuvent jamais être échangés contre de l’argent du “monde réel” ». Son ancien ancien employeur a déclenché une procédure de recouvrement, mais l’accusée ne pourra probablement jamais le rembourser, souligne son avocat.

À l’heure où les jeux d’argent arriveront bientôt sur nos consoles de salons, on rappelle que ces derniers sont à prendre avec beaucoup de précaution et responsabilité.

Source : ABC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !