Electronic Arts est la 5ème entreprise la plus détestée aux USA !

Maj. le 5 février 2018 à 19 h 44 min

Electronic Arts, l’un des leaders mondials du marché du jeu vidéo, n’est pas en odeur de sainteté aux USA. Selon USA Today, EA est même la 5ème entreprise la plus détestée des américains. Parmi les autres membres de ce classement peu reluisant, on trouve aussi le réseau social Facebook et le géant du VTC Uber. Qu’est-ce qui explique la mauvaise popularité de Electronic Arts et sa place dans ce classement ?

electronic arts

En se basant sur les retours de l’American Customer Satisfaction Index, sur les notes du site Glassdoor, et sur leur propres sondages, nos confrères d’USA Today sont parvenus à établir la liste des 20 entreprises les plus détestées aux USA. On y trouve, dans l’ordre : The Weinstein Company ( la société de production d’Harvey Weinstein, le producteur d’Hollywood accusé d’agressions sexuelles), United Airlines, le réseau social Facebook, CenturyLink, Monsanto, Comcast, Uber, Sears Holdings, The Trump Organization, Wells Fargo, Cigna, Spirit Airlines, Vice Media, Sprint, Foxconn, Electronic Arts, l’Université de Phoenix, NFL, la FOX, et Equifax.

Electronic Arts : l’une des entreprises les plus détestées des américains, « un empire maléfique » !

Pourquoi EA est-elle l’une des entreprises les plus détestées aux Etats-Unis ? Selon l’article d’USA Today,  la popularité de la marque a complètement dégringolé au cours de ces dernières années. « Même si EA a contribué à concevoir le jeu vidéo moderne, l’entreprise traîne une réputation d’empire maléfique » affirme USA Today. L’entreprise a en effet la triste réputation de racheter de modestes studios par appât du gain. « EA rachète des studios ou des licences, pour en retirer l’originalité et en précipiter la chute ». Dans les exemples les plus connus, citons Maxis ( développeur de The Sims, en 2015) ou Westwood ( développeur de Command and Conquer, qui a fermé en 2003).

Toujours selon USA Today, l’affaire des microtransactions dans Star Wars Battlefront II a fait aussi beaucoup de tort à la réputation d’Electronic Arts. Les lootboxes, ces coffrets achetables qui permettaient de jouer rapidement avec Dark Vador ou Luke Skywalker, ont en effet fait très mauvaise presse à la marque californienne. Pour accéder en intégralité au jeu, il fallait débourser un total de 2100 dollars ou jouer jusqu’à 4528 heures. Face à la colère des joueurs, EA a dû se résoudre à retirer les microtransactions de Star Wars Battlefront II. Mais le mal était déjà fait : les microtransactions de Battlefront II ont fait plonger l’action en bourse d’Electronic Arts… Et vous, que pensez-vous d’EA ? L’entreprise mérite-t-elle la 5ème place de ce classement ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pokémon Go : les combats joueur contre joueur enfin disponibles

Niantic a déployé une mise à jour pour Pokémon Go rendant finalement le PvP, c’est à dire les combats entre joueurs, disponibles. Une fonctionnalité demandée depuis la sortie du jeu il y a deux ans et demi. Des combats rapides…