Donald Trump menace de fermer Facebook, Twitter et tous les réseaux sociaux

Maj. le 29 mai 2020 à 8 h 06 min

Donald Trump menace de fermer Facebook, Twitter, Instagram et tous les réseaux sociaux. Épinglé par Twitter après avoir propagé de fausses informations, le président américain s’est engagé à mettre en place un décret afin de réglementer les plateformes numériques. L’homme politique accuse notamment les dirigeants des réseaux sociaux de vouloir influencer les élections américaines de 2020. 

donald trump fermer twitter facebook réseaux sociaux

Ce 26 mai 2020, Donald Trump a publié deux tweets afin de s’opposer avec véhémence à la mise en place du vote par correspondance en Californie. Ce dispositif exceptionnel, poussé par les démocrates californiens, devrait permettre aux électeurs de voter tout en respectant les mesures de distanciation sociale contre le coronavirus. Donald Trump craint que ce dispositif facilite la fraude et la contrefaçon des votes.

Twitter a rapidement affiché une mention « vérifiez les faits » sous les deux tweets. « Ces tweets contiennent des informations potentiellement trompeuses sur le processus de vote et ont été signalés pour fournir du contexte additionnel sur le vote par correspondance » explique un porte parole de Twitter. Désormais, le réseau social affiche même la mention « Obtenez les faits sur le vote par correspondance ». Le lien redirige les internautes vers des compléments d’information sur le sujet du vote par correspondance.

Sur le même sujet : Fake News – Donald Trump menace de porter plainte contre Google et Facebook

Donald Trump accuse Twitter de vouloir manipuler les élections américaines de 2020

Evidemment, Donald Trump n’a apprécié que ses déclarations soient remises en doute. Fidèle à ses habitudes, il a rapidement réagi dans un nouveau tweet. « Twitter étouffe la LIBERTE D’EXPRESSION «  a d’abord lancé le président américain. « Twitter interfère avec l’élection présidentielle de 2020. Ils assurent que mes déclarations sur le vote par correspondance est fausse, en se basant sur des informations par les fake news de CNN et du Amazon Washington Post » accuse Donald Trump avec sa verve habituelle. Ce n’est pas la première que Trump accuse les géants de la technologie de chercher à influencer les élections. L’an dernier, il accusait Google de vouloir manipuler les électeurs américains. Un an plus tôt, Trump accusait déjà Google Actualités de truquer les résultats des recherches en mettant en avant des contenus de médias de gauches et en censurant ceux de droite, républicains et conservateurs.

« Les républicains ont le sentiment que les réseaux sociaux censurent totalement les voix conservatrices. Nous allons les réglementer sévèrement, ou les fermer, pour empêcher qu’une telle chose se produise » menace l’homme d’affaires. Le 45ème président des États-Unis a d’ailleurs l’intention de publier un décret visant à réguler les entreprises derrière les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. D’après des représentants de la Maison Blanche, Trump signera ce décret, dont le contenu exact est encore un mystère, dès ce jeudi 28 mai.

Plusieurs dirigeants du secteur ont réagi aux menaces de Trump. C’est notamment le cas de Mark Zuckerberg, PDG et fondateur de Facebook. « Quand un gouvernement décide de censurer une plateforme parce qu’il s’inquiète de la censure ne me semble pas être le bon réflexe » estime Mark Zuckerberg, interrogé sur CNN. On vous en dit plus sur les plans de Donald Trump dès que possible. En attendant plus d’informations, n’hésitez pas à donner votre avis sur cette affaire dans les commentaires ci-dessous.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tinder permet enfin de vérifier votre profil et d’authentifier vos photos

Tinder permet enfin à ses utilisateurs de faire authentifier leur profil. Bien décidée à lutter contre la prolifération de faux profils, la célèbre application de rencontres amoureuses propose désormais aux internautes de prouver l’authenticité des photos mises en ligne.  Dans…

Facebook, Instagram… : la CAF découvre une fraude de 40 000 € grâce aux réseaux sociaux

Facebook, Instagram et les réseaux sociaux en général ont une nouvelle fois permis à la Caisse d’allocations familiales (CAF) de débusquer une vaste fraude. En scrutant les publications d’une jeune femme déclarée comme mère célibataire, l’administration a découvert que l’internaute vivait en concubinage avec son compagnon. Entre décembre 2015 et août 2018,…