Directive Copyright : Google agite la menace de résultats de recherche cassés

Google repart à l’offensive contre l’article 11 de la directive européenne sur le copyright. Si celle-ci venait à s’appliquer, Google pourrait être contraint de devoir rétribuer les médias qui apparaissent dans ses résultats, sous peine de ne pas avoir l’autorisation d’utiliser les images et extraits de ces articles. Pour illustrer à quoi pourraient ressembler les résultats de recherche, Google a affiché chez un petit nombre d’utilisateurs une version « post directive copyright » de ses résultats de recherche. 

Google teste des résultats de recherche cassés
Exemple de résultats de recherche qui s’afficheront, selon Google, après la mise en application de la directive / Google

Google est vent debout contre la directive européenne sur le droit d’auteur – en cours d’élaboration au Parlement Européen. Depuis hier, la firme de Mountain View le fait savoir en expérimentant des résultats de recherche vidés de leur substance : à la place des images et des résumés, rien ne s’affiche. Comme si les résultats de recherche étaient « cassés ».

Directive Copyright : Google teste des résultats cassés pour effrayer les éditeurs et les internautes européens

La mise en scène est un rien absurde : si la directive copyright entrait effectivement en application, elle n’aboutirait pas, de l’aveu même de responsables de Google, à des résultats « vides ». Richard Gingras, responsable de Google Actualités cité par le Blog du Modérateur explique en effet : « l’article 11 peut impliquer que les services en ligne établissent des contrats commerciaux avec les éditeurs de presse pour afficher des liens hypertextes et du contenu. Les services en ligne […] devront choisir avec quels éditeurs ils travailleront. Aujourd’hui, plus de 80 000 éditeurs dans le monde peuvent apparaître dans Google Actualités, mais l’article 11 réduirait considérablement ce nombre ». 

Autrement dit cela conduirait à la disparition de certains résultats et non à des résultats ainsi caviardés. Le message ? C’est que les éditeurs, qui dépendent à divers niveaux du trafic renvoyé par Google pour maintenir leur assiette économique, pourraient perdre des visiteurs. L’article 11 du texte en cours d’élaboration stipule que les plateformes comme Google News qui reprennent des liens vers des articles de presse devront rétribuer les médias. Ainsi Google News serait contraint de donner de l’argent aux organismes de presse en Europe pour reprendre leurs articles.

Une mesure similaire votée en Espagne en 2014 avait abouti à la fermeture de Google News dans le pays. Google menace d’ailleurs de fermer le service en Europe. Mais l’établissement de règles communes au niveau européen pourrait cette fois-ci, compte-tenu du poids du continent, contraindre Google à changer une fois encore de fonctionnement. Pensez-vous que cette directive est une bonne initiative ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
WorldWideWeb : testez le tout premier navigateur web créé en 1990

Le CERN, l’organisation européenne pour la recherche nucléaire vient de recréer WorldWideWeb, le premier navigateur web créé par Tim Bernes-Lee en 1990. Cet hommage à l’ancêtre des navigateurs intervient à l’occasion de ses 30 ans d’anniversaire. Vous avez envie de…