Des hackers assurent que Netflix et Disney+ poussent les internautes vers les sites pirates

 

Pour le groupe de pirates EVO, il n’y a pas à tergiverser : si le téléchargement illégal existe, c’est la faute des plateformes de streaming. D’après ces derniers, la multiplication des offres et le prix exorbitant des places de cinéma ne laissent pas le choix aux utilisateurs. Ils ajoutent qu’ils font également cela pour le plaisir.

youtube comptes piratés dark web

« Nous ne gagnons pas d’argent grâce à ce “hobby”. Nous le faisons pour le plaisir ». Quand on les interroge à propos de leur activité, EVO a une réponse pour le moins équivoque. Ces dernières années, la popularité du groupe de pirates a grimpé en flèche. Celui-ci est notamment à l’origine du piratage de deux films Netflix avant leur sortie en septembre dernier, ainsi que, plus récemment, du piratage de Dune.Mmais le collectif est actif depuis bien plus longtemps.

Spécialisé dans la diffusion illégale de films « screeners », EVO prend d’immenses risques pour mettre à disposition des contenus aux utilisateurs. Cela vaut-il vraiment le coup ? Pour les concernés, la réponse est indéniablement oui. « Nous savons que nous aidons beaucoup de gens qui n’ont pas les moyens d’aller au cinéma ou qui ne peuvent plus à cause du COVID, car le monde n’est plus ce qu’il était », s’expliquent-ils.

EVO rejette la faute du piratage sur les plateformes de streaming

EVO se place donc dans le camp des gentils, qui combattent les ayants droit qui ne rechignent pas à augmenter le prix de leurs abonnements ou à sortir leurs contenus d’abord au cinéma avant de les proposer sur leur service de streaming. Netflix, Disney+, Amazon Prime Video… Le groupe de pirates pointe du doigt le trop grand nombre d’offres.

« Peut-être que si les studios se souciaient un peu plus du consommateur, il n’y aurait pas beaucoup de piratage sur internet. Mais ils n’en ont plus rien à faire, ce qui compte c’est le profit, le profit et le profit ». Une situation assez ironique, alors que les services de streaming étaient considérés, à leurs débuts, comme une solution viable face à la montée en puissance du piratage.

Sur le même sujet : Les films piratés au cinéma disparaissent des sites de téléchargement illégal

« Si vous êtes une personne moyenne de nos jours, soit vous êtes riche, soit vous vous faites avoir. C’est Disney+, c’est Netflix, c’est Prime, c’est Paramount+. Dieu sait ce qu’ils vont encore inventer », continue EVO. « Vous payez déjà un abonnement et, en plus, vous devez payer pour accéder à un film que vous devriez avoir gratuitement ? Et en plus, vous devez payer environ 30 $ pour un film qui sera disponible gratuitement sur Disney+ dans 1 ou 2 mois ? Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Source : TorrentFreak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !