Netflix, Prime Video, Disney+… c’est officiel, il y a trop de plateformes de streaming !

 

Une étude montre que les américains sont passés d'une moyenne de 5 abonnements à une plateforme de streaming (Netflix, Prime Video, Disney+…) à seulement quatre. Une tendance qui commence à inquiéter les acteurs du marché d'autant que les consommateurs deviennent plus exigeants. 

Netflix plateformes de streaming
Crédits : Unsplash

Deloitte réalise chaque année depuis 15 ans une étude sur l'évolution des tendances média aux Etats-Unis. Dans sa dernière enquête, la firme dresse un constat assez inquiétant pour les plateformes de streaming vidéo. La multiplication des abonnements commence en effet à fatiguer les consommateurs.

Selon la précédente enquête réalisée comme cette année auprès d'un échantillon d'environ 2000 américains, les internautes du pays avaient en moyenne 5 abonnements à des plateformes de streaming vidéo. Un chiffre qui était en augmentation par rapport aux années précédentes. Cette progression est d'ailleurs relativement simple à expliquer.

Lire également : Les nouveaux films ciné pourront sortir en France directement en VOD et en streaming

Les américains s'abonnent désormais à quatre plateformes vidéos en moyenne contre cinq l'année dernière

Netflix était encore jusqu'à il y a peu pratiquement seul sur le marché du streaming vidéo. Il a été néanmoins rejoint par Prime Video, puis Disney+ qui a au passage récupéré tous ses contenus ou presque. Les Etats-Unis ont aussi eu droit à Hulu, HBO Max, HBO Now Paramount, Peacock, Discovery+ – sans parler d'Apple qui a récemment lancé sa plateforme baptisée TV+.

Or dans la dernière enquête réalisée en février, Deloitte note que le nombre d'abonnements moyen a baissé pour s'établir à 4. La proportion d'internautes abonné à un service de streaming a pourtant augmenté dans l'intervalle à 82 % des personnes interrogées (ce taux était de 76% lors de l'étude précédente). Pour ne rien arranger, les consommateurs sont de plus en plus difficiles. Deloitte montre entre autres que les taux de résiliation sont en hausse.

La firme estime qu‘à cause de la guerre que se mènent les plateformes de streaming, les coûts marketing pour séduire les abonnés explosent. En fonction du service, Deloitte estime les dépenses à 200$ par an pour séduire un seul client. Ce qui pousse également les plateforme à augmenter leurs tarifs. Le problème c'est que la pandémie est passée par là, et avec elle, le budget des ménages se resserre.

La pandémie a également eu une autre conséquence : un effondrement de l'offre de nouvelles créations originales. Du coup les plateformes ont bien plus de mal à retenir leurs clients. Il s'agit selon Deloitte, “de se faire concurrence non seulement entre eux, mais aussi aux réseaux sociaux et jeux vidéo” qui font aussi partie de l'offre de divertissements plébiscités par les clients.

Inverser cette situation dangereuse ne sera pas simple, et dépendra en partie de la manière dont la pandémie se termine. Néanmoins la tendance de long terme semble plutôt indiquer que le secteur est condamné tôt ou tard à se re-concentrer.

Source : BGR



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !