Les films piratés au cinéma disparaissent des sites de téléchargement illégal

 

Les films enregistrés dans les salles de cinéma sont de moins en moins nombreux sur les sites de piratage. Et ceux qui y sont encore disponibles le sont de moins en moins vite. La principale cause de cette raréfaction serait la fermeture des salles de cinéma dans le monde, mais également la réduction des délais avant la sortie sur les plates-formes de streaming.

mulan disney plus film plus piraté
Mulan, de Disney, était le film le plus piraté à la rentrée 2020. Et il fait partie des nominés aux Oscar

Il y a vingt ans, quand le calendrier des médias était bien structuré, la seule façon de voir un film au cinéma sans payer était de télécharger illégalement un « screener ». Qu’est-ce qu’un screener ? Pour ceux qui ne savent pas, il s’agit d’une reproduction d’un film faite par un spectateur, durant une projection dans une salle de cinéma. Cela veut dire que la vidéo est souvent un peu sombre, mal cadrée, qu’il y a des tremblements et que l’audio n’est pas top. Bref, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Lire aussi – Torrent : il écope d’une amende de 100 000$ pour avoir téléchargé des films pirates

C’était jusqu’à récemment encore la façon la plus rapide de regarder un film sorti uniquement en salle. Mais ça, c’était avant. Depuis, les plates-formes de streaming monopolisent le temps d’écran dans les foyers. Elles négocient les droits d’exclusivité et changent le calendrier des médias. Si bien que les spectateurs n’ont plus besoin d’attendre 3 mois avant de profiter d’une version numérique propre. Et les pirates aussi.

Moins de cinémas ouverts veut dire moins de films piratés dans les salles

En outre, l’épidémie mondiale de COVID-19 a eu deux effets. D’abord, les salles de cinéma ont fermé. Cela veut dire qu’il n’est plus possible de produire des screeners. Ensuite, les films sortent de plus en plus en avant-première en streaming. Les longs-métrages sont donc plus rapidement accessibles dans une excellente qualité. Et les screeners sont donc de moins en moins nombreux.

Pour attester de cette tendance, un site appelé Waxy.org répertorie chaque année quels films nominés aux oscars sont, le jour de la remise des prix, déjà disponibles en téléchargement illégal. Et selon le dernier rapport publié, le nombre de screeners de films nominés n’a jamais été aussi bas : 9 %, contre 32 % les années précédentes. En 2003, ce pourcentage s’élevait à 89 %.

En revanche, les versions HD de ces films sont toujours aussi nombreuses (voire plus) : 97 %. Et, surtout, le nombre de jours entre la sortie officielle d’un film et son arrivée sur les plates-formes de téléchargement est passé de 73 jours en moyenne à… 7. C’est l’effet « sortie exclusive » sur les plates-formes de streaming. Il y a donc toujours autant de films qui sont mis en ligne sur les sites de téléchargement illégal. Ils sont plus rapidement accessibles et dans de meilleures qualités. Et ce malgré les efforts de Google pour lutter contre ces sites pirates.

Source : Waxy.org



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !