Chez Orange, le déploiement 5G se fera sans Huawei : l’opérateur historique vient d’annoncer avoir sélectionné Nokia et Ericsson comme équipementiers réseau « après plusieurs mois de tests ». Le PDG du groupe avait pourtant pris la défense ces dernières semaines du groupe chinois. Mais a préféré poursuivre sa collaboration avec des « partenaires de longue date ». 

Tour antennes téléphone smartphone
Une tour d’antennes pour les réseaux de téléphonie mobile / Crédits : Pexels

Orange a tranché : son réseau 5G n’utilisera aucun équipement Huawei. L’opérateur Français en avait pourtant le droit : le gouvernement avait en effet décidé de laisser le champ libre aux opérateurs, tout en maintenant une surveillance, et en se réservant le droit d’interdire les équipements du constructeurs dans certaines zones comme les alentours des lieux de pouvoirs (Elysée, Assemblée Nationale, Balardgone…).

Il en avait également des raisons : Huawei a en effet pris une avance sur la technologie 5G et dispose de capacités de production à hauteur des besoins énormes de l’opérateur. Des raisons que le PDG du groupe Stéphane Richard a récemment rappelées alors qu’il s’exprimait contre une exclusion de Huawei au niveau européen.

Orange choisit des « partenaires de longue date »

Orange explique néanmoins avoir préféré retenir les équipements de Nokia et d’Ericsson « à la suite de l’appel d’offre lancé début 2019 pour la sélection de ses fournisseurs d’équipements 5G, et au terme de plusieurs mois de test », nous apprend l’opérateur dans un communiqué. La Directrice Générale Adjointe Fabienne Dulac explique que ce choix permettra à l’opérateur de « poursuivre [sa] collaboration avec Nokia et Ericsson, deux partenaires clés, de longue date ».

Actuellement, en effet, Orange utilise déjà majoritairement des équipements Nokia et Ericsson sur ses réseaux 2G, 3G et 4G. L’opérateur a même découpé le territoire en zones qui utilisent plutôt l’un ou l’autre fournisseur. L’accord entre Orange, Nokia et Ericsson« inclut les antennes ainsi que des services professionnels associés ». Leurs équipements 5G seront déployés dans les mêmes zones.

Lire également : 5G – tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

Les régions Ouest et Sud-Est utiliseront ainsi des équipements Nokia. Tandis que l’Ile-de-France, le Nord-Est et le Sud-Ouest utiliseront des équipements Ericsson.

Source : Orange



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange souhaite fermer le réseau 2G (GPRS) en 2025

Orange aimerait fermer le réseau 2G (GPRS) en Europe d’ici 2025 pour le grand public. L’utilisation du réseau a fortement baissé est le fermer permettrait d’éviter de gaspiller de l’énergie.  Le PDG d’Orange Stéphane Richard donnait une interview au journal…

Orange va arrêter de vendre des abonnements ADSL dès 2023

Orange a présenté mercredi matin son plan stratégique « Engage 2025 » qui concerne aussi bien l’ADSL, que la fibre optique et la 5G. L’une des annonces de ce plan concerne le réseau cuivré qui devrait disparaître d’ici 2030 au profit d’un…

Orange annonce l’arrivée de la fibre 10 Gb/s, un an après Free

Orange change son fusil d’épaule. Après avoir estimé que c’était encore complètement inutile, l’opérateur historique s’engage à proposer « bientôt » des forfaits fibre 10 Gb/s à ses abonnés français. Malgré les tests réalisés en 2016, le FAI accuse déjà un retard d’un an…

Orange milite pour une fusion des opérateurs en Europe

Orange et 20 autres opérateurs européens, dont Deutsche Telekom, BT, Telefonica ou encore Vodafone, plaident pour une consolidation des télécoms en Europe. Dans une lettre commune adressée à l’Union européenne, les opérateurs militent pour la création de champions des télécoms capables de…

Orange : Deutsche Telekom envisage de fusionner avec l’opérateur

Deutsche Telekom envisagerait de fusionner avec Orange, révèle la presse allemande. Mais, les deux opérateurs européens, partenaires de longue date, risquent de se heurter à une série d’obstacles. L’opérateur français a vite démenti la rumeur.  D’après le média allemand Handelsblatt, Deutsche Telekom,…