Ces claquettes prouvent que Donald Trump raconte tout et son contraire sur Twitter

Donald Trump est un utilisateur de Twitter particulièrement actif. Il adore dégainer son smartphone à tout va pour envoyer des messages via le réseau social. Problème, il est très impulsif et et tweete un peu tout ce qui lui passe par la tête. Et en vient régulièrement à se contredire. Un jeune Américain a eu l’idée d’en faire un concept de claquettes. 

donald trump twitter

Donald Trump et Twitter, c’est une longue histoire d’amour. Le président des États-Unis adore sortirr son smartphone pour envoyer des messages sur le réseau social. Souvent agressif, amateur des textes en majuscule, auteur de non-sens ou de phrases sans compassion, il se fait remarquer quasiment chaque fois qu’il tweete. Dernier épisode en date pour ses « vœux du Nouvel An », en vidéo cette fois, dans lesquels il se plaint de travailler pendant que les autres font la fête.

Donald Trump se contredit sur Twitter

Et forcément, à force de tweeter compulsivement sans trop réfléchir, Donald Trump en vient à se contredire. Ce qui a donné une idée à un certain Sam Morrisson, qui a créé des claquettes ornées de tweets du Républicain. Sur l’une des claquettes, un message, sur l’autre son contraire.

Dans le visuel ci-dessus, on voit par exemple à gauche (claquette pied droit) un tweet de Donald Trump dans lequel il déclare : « Encore une fois, à notre si stupide leader, n’attaque pas la Syrie – Si tu le fais beaucoup de mauvaises choses vont arriver et les USA n’ont rien à gagner de ce combat ». Moins de quatre ans plus tard, son discours est tout autre : « Félicitations à nos grands militaires pour représenter si bien les États-Unis et le monde dans l’attaque en Syrie ».

Lire aussi : Twitter explique pourquoi Donald Trump ne sera jamais banni

Ou encore un tweet déterré de 2012 où il prétend que « Le collège électoral est un désastre pour la démocratie », opposé à un message récent de novembre 2016 dans lequel il indique : « En fait, le collège électoral est vraiment génial dans le sens où cela inclut tous les États, même les plus petits. Cela change la manière de faire campagne ». Un tweet certainement très objectif sachant qu’il venait alors de remporter les élections américaines contre Hillary Clinton avec moins de voix qu’elle au total mais avec plus de grands électeurs. Le système de collège électoral lui venait donc d’être très favorable.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pourquoi Google Earth cache cette mystérieuse île russe ?

Google Earth cache l’île de Jeannette, une île russe située dans la mer de la Sibérie orientale. A la place de la péninsule, on ne trouve qu’une grosse tâche noire. Pourquoi le service de cartographie gomme-t-il cette île de ses…