CES 2015 : le LG G Flex 2 nous montre ses courbes en photos et en vidéo

Maj. le 3 janvier 2019 à 18 h 49 min

C’est il y a moins d’une heure que LG présentait officiellement son LG G Flex 2 dans le cadre du CES 2015. Un smartphone doublement intéressant, d’abord parce qu’il s’agit du tout premier haut de gamme de 2015 du fait de la présence d’un processeur Snapdragon 810, ensuite parce que celui-ci propose de nombreuses améliorations face à la première génération du smartphone incurvé du coréen, notamment au niveau de l’écran qui passe de 6 pouces à 5,5 pouces et gagne en pixels pour épouser une définition Full HD 1080p et une résolution de 403 ppp.

LG G Flex 2
Prise en main du LG G Flex 2.

Ecran

Encore une fois, le coréen utilise une technologie P-OLED ici déclinée sur une dalle de 5,5 pouces de définition Full HD. La qualité devrait donc être au rendez-vous mais également la robustesse puisque le verre de protection Gorilla Glass 3 embarqué a subi un traitement chimique développé par le coréen qui lui permettra d’être 20% plus résistant. Une très bonne nouvelle puisqu’il s’agit d’un écran flexible à la fois plus susceptible d’être malmené mais également plus coûteux à remplacer qu’un écran traditionnel.

Processeur et performances

Grâce à son processeur Snapdragon 810, le LG G Flex 2 mérite amplement son titre de « premier haut de gamme de l’année 2015 » puisque c’est justement ce Soc qu’on devrait retrouver sur la plupart des flagships attendus au cours des prochains mois, et notamment le Galaxy S6. Composé de huit cœurs A53 et A57 et sur un jeu d’instructions 64 Bit, il est ici cadencé à 2 Ghz et accompagné de 2 Go de mémoire vive en version 16 Go et 3 Go en version 32 Go.

Design, dimensions et auto-réparation

Avec ce LG G Flex 2, le coréen n’a pas cherché à revoir les dimensions à la hausse mais plutôt à les réduire. On se retrouve ainsi avec un écran de 5,5 pouces et des dimensions de 149,1 x 75,3 x 9,4 mm et 7,1 mm d’épaisseur aux endroits les plus minces de l’appareil. Un ajustement qui permet de faciliter la prise en main.

LG G Flex 2

En dehors de cette amélioration, le smartphone incurvé se dote d’un autre atout mais pas des moindres : la fonction self-healing, en français auto-réparation. Autrement dit, si par malheur, votre smartphone devrait se rayer dans votre poche ou dans votre sac, sa surface s’autoréparera toute seule. Si avec le précédent modèle, ce processus durait entre 30 secondes et quelques minutes, il a désormais été réduit à moins de 10 secondes.

Conclusion

Compte tenu de son caractère incurvé, innovation qui peine encore à se démocratiser auprès du grand public, ce LG G Flex 2 se destine à un marché de niche. Néanmoins, LG n’a pas lésiné sur les moyens et nous propose un appareil plus attractif que la génération précédénte, d’abord en réduisant la taille de l’écran à 5,5 pouces, ensuite en équipant l’appareil d’un processeur Snapdragon 810, Soc des hauts de gamme de 2015.

Prise en main vidéo

Retrouvez tous nos tests en vidéo sur notre chaîne YouTube Phonandroid TV.

Photos de prise en main

LG G Flex 2

LG G Flex 2

LG G Flex 2

LG G Flex 2

LG G Flex 2

LG G Flex 2

LG G Flex 2

LG G Flex 2

LG G Flex 2

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le LG G8 a un écran OLED Crystal Sound qui sert de haut parleur

LG vient de révéler de nouveaux détails sur son G8 ThinQ : notamment la présence d’un écran OLED « Crystal Sound ». La technologie avait été initialement développée pour les télévisions de la marque – il s’agit d’utiliser l’écran comme le diaphragme…