Box Internet : l’Arcep dit non à l’interdiction des forfaits illimités

Les forfaits illimités sur les box Internet ne doivent pas être abandonnés en France, estime Sebastien Soriano, président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques), en réponse aux mesures irréalistes du Conseil national du numérique. 

box internet arcep dit non fin forfaits illimités

Il y a quelques jours, le Conseil national du numérique publiait une liste de 50 mesures visant à réduire l'empreinte carbone du numérique français. Parmi les mesures phares du rapport, on trouve la fin des forfaits Internet fixes illimités. « Le but est de sensibiliser les quelques % de clients avec des usages déraisonnables et d’inciter les services à être plus sobres » explique le Conseil national du numérique face au tollé suscité par la proposition. Le Conseil assure que le but n’est pas de « pénaliser tout le monde ».

L’Arcep expédie les mesures du Conseil national du numérique aux oubliettes

Malgré tout, de nombreux acteurs s’opposent fermement à la mesure. C’est notamment le cas de l’Arcep. Sur Twitter, Sebastien Soriano, président du gendarme des télécoms, a partagé la publication du Conseil national du numérique suivi d’un grand « NON » en majuscule. Sans l’accord de l’Arcep, il est impossible que la mesure entre en application en France.

Quoi qu’il en soit, la proposition du Conseil national du numérique avait de toute façon peu de chance de convaincre les autorités. Alors que le télétravail devient la nouvelle norme, l’économie a impérativement besoin de l’Internet illimité pour tourner dans de bonnes conditions. L’abandon des forfaits illimités apparaît donc très irréaliste. C’est également le cas pour de nombreuses mesures listées dans le rapport du Conseil.

Même son de cloche du côté de la fin des forfaits mobiles comprenant une enveloppe de data illimitée proposée par une mission d’information du Sénat. Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre en France, certains sénateurs recommandent en effet d’interdire les offres avec data illimitée. Face à l’avènement imminent de la 5G, cette proposition n’est rien de plus qu’une chimère.

Pour réduire l’impact d’Internet sur l’environnement en France, l’Arcep propose plutôt de privilégier le WiFi à la 4G à son domicile, d’éteindre sa box télécom la nuit, de réduire l’envoi de nombreuses pièces jointes par mail et de préférer les smartphones reconditionnés à l’achat d’un téléphone neuf. Que pensez-vous de l’avis de l’Arcep ? On attend votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
4G : saturé dès 2022, le réseau pourrait devenir affreusement lent

Selon le président de la Fédération française des Télécoms, retarder le lancement de la 5G aurait pour effet de saturer les réseaux 4G existants. Une saturation attendue en 2022. L’arrivée des nouveaux réseaux télécoms n’est donc plus une simple question…

Orange signe un partenariat d’ampleur avec Google autour du cloud

Orange et Google viennent de signer un partenariat d’importance pour le futur. La société française à fait appel au géant américain pour l’aider à développer ses services autour du Cloud. Une bonne affaire pour les deux entreprises. Google et Orange…